Avertir le modérateur

27/10/2016

Patrick Buisson, le mauvais génie

n

 
 
Aucun texte alternatif disponible.
Xavier Delucq
 

crin crin

"Sur France 3 là, avec l'argent des contribuables, documentaire totalement cirage de pompe sur Bruno Le Maire. Un documentaire niveau zéro du journalisme et de la "politique" (aucun débat de confrontation d'idées politiques, juste une sorte de guerre intestine totalement inintéressante entre carriéristes du même parti)".

De "ploucs" à "sans-dent", les valets des capitalistes ont en commun le même mépris de classe! Le PDG de l'Agence France-Presse regrette la fuite dans "l'Obs" de propos prononcés par l'ancien président lors d'un déjeuner. Propos que, malgré les démentis, nous confirmons aujourd'hui.


 
Z.E.P Nique la France

Z.E.P Nique la France Créé le vendredi 26 octobre 2012

 
"On va pas être déchu, déchu..."France Inter [HUMOUR] "C'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de décorer notre constitution avec un portrait du Maréchal Pétain." Sophia Aram revient sur la déchéance de nationalité. 
 
Jeu d’influences”, un jeu en ligne pour comprendre le monde trouble des spin doctors Jeu en ligne | Pour accompagner un documentaire sur les spin doctors diffusé mardi 6 mai, France 5 propose un jeu interactif dont vous êtes le héros. Pas seulement ludique, mais aussi instructif. source télérama, blog skyrock :

"Les bons spin doctor ont une influence sur notre opinion" - YouTube :

Jeu d'influences : Les stratégies de la communication ... - YouTube :   

Bienvenue dans le monde merveilleux de la com Jeu d'influences, un jeu en ligne dont vous êtes le héros, et qui accompagne un documentaire sur ce même thème diffusé par France 5 ce mardi 6 mai 2014.

Dans ce projet interactif produit par Premières Lignes et les Nouvelles Ecritures de France Télévisions, écrit et imaginé par Julien Goetz (La Contre-Histoire des Internets) et Florent MaurinVous pouvez jouer ici à Jeu d’influences Du poison dans nos robinets

 Pour les scientifiques, l'imprégnation par les produits chimiques omniprésents, n'est pas étrangère au développement de maladies comme le cancer du sein ou l'obésité. Industrie agro-alimentaire...

 

Excellent décodage de l'ascension du conseiller et idéologique Patrick Buisson, célèbre pour avoir conseiller Sarkozy " a son insu".

[TEASER] Patrick Buisson, le mauvais génie - YouTube

  

P.Buisson: "Le Mauvais Génie" livre choc sur l'idéologue du FN le 18/03

Bienvenue dans le monde merveilleux de la communication de crise et de ses conseillers, les spin doctors, où ce qui paraît vraisemblable est plus important que la vérité. Vous vous êtes déjà demandé comment un homme politique ou une entreprise parvenait à se sortir d'un scandale médiatique avec l'aide de ces conseillers de la dernière chance ? Comment un Jérome Cahuzac avait tenté de se dépêtrer de son mensonge à propos de son compte bancaire en Suisse ? Comment une entreprise comme Findus avait fait en sorte que sa marque ne soit plus systématiquement associée au scandale de la viande de cheval ? Comment Castorama a influencé les discussions sur le travail du dimanche ? C'est une plongée dans ce monde obscur du lobbying et du storytelling que propose Jeu d'influences, un jeu en ligne dont vous êtes le héros, et qui accompagne un documentaire sur ce même thème diffusé par France 5 ce mardi 6 mai 2014.

Dans ce projet interactif produit par Premières Lignes et les Nouvelles Ecritures de France Télévisions, écrit et imaginé par Julien Goetz (La Contre-Histoire des Internets) et Florent Maurin, vous êtes dans la peau de Louis Esmond, le pdg d'une entreprise de BTP, Habinat, symbole d'une success-story à la française. Tout vous sourit jusqu'à ce que votre bras droit se suicide. Un geste entouré de zones d'ombre qui poussent les médias à creuser dans des aspects méconnus de votre réussite. Et vous voilà obligé de faire appel à un de ces fameux conseils en communication de crise pour sauver bien plus que les apparences. Jusqu'où êtes-vous prêt à aller pour conserver votre entreprise, votre image, votre honneur, votre famille ? Pourrez-vous mentir, les yeux dans les yeux ? Etes-vous capable de sacrifier ceux qui vous sont proches ?

Au fil des deux cent vingt scènes qui ponctuent les cinq chapitres du jeu, l'interface vous guide simplement à travers des choix qui, eux, deviennent de plus en plus compliqués, et de plus en plus troublants, pour parvenir jusqu'à une des fins possibles (il y en a plusieurs mais à vous de les découvrir). A chaque chapitre, vos réponses seront comparées à celles des autres joueurs afin de vous situer. Et attention au « game over » en cas de mauvaises décisions.

Les auteurs ont pris le parti d'une interface sobre (on joue d'un clic) constituée de très beaux fonds dessinés signés Fano Loco, et de sons, ce qui permet au final de mieux s'immerger dans la peau du personnage. Certaines scènes sont appuyées de véritables interviews documentaires ou de vrais-faux sujets de JT (Elise Lucet a joué le jeu pour les rendre crédibles), afin de comprendre tous les enjeux de la communication de crise.

Ce serious game se révèle plus subtil que bien d'autres productions du même genre qui cèdent aux raccourcis, à la facilité et aux choix de jeu manichéens (oui ou non, tuer ou pas…). Déjà, fin 2013, avec Fort McMoney, le projet ambitieux de David Dufresne qui vous mettait aux commandes d'une ville canadienne régie par l'exploitation des sables bitumineux, on avait enfin atteint un niveau de subtilité et de complexité intéressant. Avec un degré moindre d'ambition, Jeu d'influences réussit le même pari en jouant la carte de l'empathie : vous mettre dans la peau d'un personnage hors du commun et peut-être vous faire apprendre sur le sujet du jeu et un peu sur vous-même.

Vous pouvez jouer ici à Jeu d’influences

 Politicaillerie Nous sommes passés en quelques semaines de la question « comment combattre le terrorisme ? » à cette autre question : « Comment exploiter cette situation pour se faire réélire en 2017 ? ». Edifiant selon POLITIS.FR
 
Mais rien n’y fait. Et cette affaire nous fait entrer, comme par effraction, dans les sous-sols du pouvoir. Pour ne pas dire « les bas-fonds ».Florian Philippot  les Belges lui ont apporté la contradiction. Pris par la patrouille, le Premier ministre s’est de nouveau connecté sur son profil Facebook pour supprimer le passage sur l’Allemagne. Mais lundi, quelques minutes, après le post, Libération relevait quelques erreurs du Premier ministre. 

un lienSur la déchéance, Manuel Valls révèle ses lacunes sur Facebook E. LIBERATION.FR Cécile Duflot "Si j'avais su qu'un jour je viendrais commenter la déchéance de nationalité...FRANCEINTER.FR


 

 Bayrou: Valls critique Sarkozy sur ses attaquesLe premier ministre Manuel Valls a critiqué aujourd'hui la vive offensive de Nicolas Sarkozy et de son camp contre le dirigeant du MoDem François Bayrou, dénonçant "des attaques" qui "ne rehaussent pas le débat".M. Jacob avait appelé M. Valls à démissionner après ses propos disant sa "colère" et la "honte" ressentie par les militants après la publication des confessions de François Hollande dans le livre polémique "Un président ne devrait pas dire ça". Il a fustigé "un président Narcisse qui s'est noyé dans un torrent de confidences qui ont abimé la fonction présidentielle et sa propre image" et dévoile "des opérations classées secret défense".


Patrick Buisson détruit Nicolas Sarkozy sur le 20h de Pujadas le 28/09/2016
 A moins de deux mois de la primaire à droite, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy règle ses comptes avec l'ancien chef d'Etat dans son nouveau livre, La cause du peuple (éditions Perrin).

 n

Pourquoi Sarkozy gouvernera avec l'extrême droite
 
Publié le 19 mars 2012 par L'as de Madrid | Catégorie : Actualité, Analyse
Les élections présidentielles se gagneront ou se perdront à sa droite. Nicolas Sarkozy en est conscient, et tente aujourd'hui de rallier ceux qui firent sa fortune en 2007 : les électeurs du Front National. Pour ce faire, les appels du pied à l'électorat nationaliste se multiplient mais ne semblent pas suffire à siffler le réservoir des voix de Marine Le Pen. Le faux débat sur la viande halal, la remise en cause des accords de Schengen et les sorties répétées de Claude Guéant ne sont que l'avant goût de ce que Sarkozy peut nous réserver au deuxième tour : une union des droites nationales. Beaucoup en ont rêvé, pourquoi ne le ferait-il pas?
 
L'entourage immédiat de Sarkozy, des hommes sous influence

On ne le dira jamais assez : la politique ne se fait pas que dans les discours ou dans les actes, elle se décide dans les couloirs et les coulisses. L'entourage de Sarkozy  pour sa campane de 2012 a ceci de surprenant qu'il compte un certain nombre d'individus issus des rangs de l'extrême droite française. A commencer par Patrick Buisson, dont le chef de l'Etat ne peut visiblement plus se séparer. Conseiller privilégié, membre de sa garde (très) rapprochée, Nicolas Sarkozy disait de  lui en 2007 qu' « il est l'hémisphère droit de mon cerveau » (Libération 15/03/2012).
En l'espace de cinq ans, le sinistre homme de l'ombre de Sarko a acquis une place prédominante dans la stratégie du candidat de l'UMP.
 
Les parasites au chômage, les mangeurs de viande halal, la France forte, c'était lui. Ce charmant conseiller, transfuge des branches les plus dures de l'extrême droite hexagonale traîne derrière lui une carrière édifiante : vice président de la FNEF en 1968 (opposée aux étudiants qui se révoltaient), directeur du journal Minute dans les années 80 (journal du Front National avant la rupture avec Marine Le Pen), puis conseiller de Philippe de Villiers, il a inspiré à Nicolas Sarkozy toutes les idées réactionnaires du quinquennat : ministère de l'immigration, débat sur l'identité nationale... Celui qui avait publié les fameux livres OAS, Histoire de la résistance française en Algérie ou  L'Album Le Pen a bel et bien pris une place prédominante dans la campagne. Militant de la première heure d'une union des droites nationales, il déclarait en 1986 déjà que « Le Pen et le RPR , c'est la droite. Souvent, c'est une feuille de papier à cigarettes qui sépare les électeurs des uns ou des autres ». (Nouvel Observateur 20/11/2008).
 
patrick-buisson.jpg
Patrick Buisson dans sa jeunesse, lorsqu'il travaillait au Journal Minute
 
Les années Minute de Patrick Buisson, conseiller de Sarkozy- Rue-89 : "
Celui qui vante au Président la chasse aux voix FN est un ex-journaliste de l'hebdo d'extrême-droite. Nous avons relu ses articles." voir UMP et les mouvements racistes - citizenkhane, face au racisme : virons les lois scélérates et ceux qui l'imposent

 
Reportage de Complément d'enquête - Décryptage de la statégie
 

 
Un autre visage emblématique de ce rapprochement des droites est celui de Guillaume Peltier. Jeune loup fougueux au verbe haut et à l'arrogance primaire, cet ancien villiériste convaincu (encore ?) a lui aussi fait ses classes auprès de crânes rasés et de nostalgiques notoires. Avant d'être nommé secrétaire national de l'UMP aux enquêtes d'opinions (janvier 2012), et balancés sous les feux de la rampe sarkoziste dans la campagne présidentielle, cette tête à claques (appelons un chat un chat) affiche un CV à faire pâlir Marine Le Pen : Jeunesse Action Chrétienté, Front National dela Jeunessesous Jean-Marie, MNR sous Mégret, puis MPF sous de Villiers, le bougre a multiplié les casquettes d'extrême droite avant de finir rue dela Boétie. Aujourd'hui, on lui sert le café au siège de l'UMP et Guillaume est devenu quelqu'un de parfaitement fréquentable. La preuve, il est envoyé en première ligne sur les plateaux télé pour défendre le fabuleux bilan de son candidat préféré. Encore un qui rêve depuis toujours d'une union des droites et qui a conscience qu'il faudra bien que Sarkozy s'ouvre à la droite nationaliste pour pouvoir remporter le grand chelem.
 
guillaume-peltier.jpg
Guillaume Peltier au MPF de Philippe de Villiers avant de rejoindre l'UMP
 
Guillaume Peltier sur France 5


Guillaume Peltier, secrétaire national de l'UMP en charge des Etudes d'opinion


 
La Droite Populaire, passerelle de l'extrême droite

Les meilleurs des meilleurs se cachent sous ce nom on ne peut plus populiste. La droite Populaire, groupuscule d'une cinquantaine d'élus UMP, souhaite peser comme jamais dans cette campagne présidentielle. Depuis sa fondation en 2010 autour de Lionnel Luca, Thierry Mariani et Christian Vanneste (le monsieur anti avortement de Sarkozy), elle n'a cessé de prendre de l'ampleur dans le camp sarkozyste en multipliant les coups médiatiques : apéro saucisson vin rouge dans les couloirs de l'assemblée, manifestation à Cannes contre le film Hors la loi, déclarations tempétueuses sur la délinquance roumaine... Tout y est passé. Ses différences avec le Front National ? A priori aucunes, si ce n'est l'indécrottable volonté de ses membres d'être élus à l'assemblée, chose impossible pour quiconque rejoindrait le FN. Sur le reste, la droite populaire défend à peu près le même bout de gras que Marine Le Pen, à savoir : la sécurité (revendiquée comme « la première des libertés » dans sa fameuse charte), la fin de l'immigration massive, l'identité nationale et les autres bêtises sexistes ou xénophobes habituelles. Les membres de la DP sont d'ailleurs les bienvenus dans les rangs des organisations d'extrême droite (et inversements) : au mois de février dernier devait se tenir un débat à Paris sur le thème
« Peut-on raisonnablement calculer le coût de l'immigration », dans lequel devaient se rencontrer Gilbert Connard (pardon, Collard) soutien inconditionnel de Marine Le Pen,  Jean-Yves Le Gallou (FN puis MNR) et... Christian Vanneste. Annulé au dernier moment, ce débat semblait bien répondre aux attentes formulées parla Droite Populaire : créer un grand rassemblement des droites autour de l'UMP, en recentrant Nicolas Sarkozy autour des « vraies valeurs françaises ».
 

Lionnel Luca et la droite populaire contre le film Hors la loi

Un « je t'aime moi non plus » historique
L'histoire des droites en France est, comme celle des gauches, fondée sur la concurrence et non l'adversité. De programme commun, les droites n'en ont pas connu, certes ; mais dans bien des situations les formations politiques ont su s'entendre et coopérer pour œuvrer conjointement à leur projet de société, relativement semblable. Nous ne citerons ici que le Service d'Action Civique (SAC) du général De Gaulle dont pléthore de membres furent étroitement liés aux mouvances d'extrême droite dans les années 60, ou l'Union Nationale Interuniversitaire (UNI), organisation étudiante qui fait régulièrement la part belle aux militants du FNJ et du GUD malgré son allégeance envers Nicolas Sarkozy...   
 
Quand on y regarde de plus près, il n'existe pas de frontière morale imperméable entre l'extrême droite et la droite dite classique, bien au contraire. Les droites se disputent leurs électeurs dans des frondes parfois virulentes mais se retrouvent régulièrement autour de mots d'ordre communs, comme un couple passionnel tiraillé entre haine et amour. Les programmes de L'UMP et du Front National  pour les élections présidentielles sont l'illustration parfaite de ce rapprochement idéologique :

Au sujet de l'Europe, Marine Le Pen propose la « remise en cause des accords de Schengen sur la libre circulation des personnes : la France reprendra le contrôle de ses frontières ». Nicolas Sarkozy, dans son fameux discours de Villepinte affirmait que « les accords de Schengen doivent être révisés » afin de ne « pas laisser la gestion des flux migratoires entre les seules mains des technocrates et des tribunaux »
 
En terme d'immigration, lorsque Marine Le Pen avance qu'il faut « supprimer l'AME (aide médicale d'Etat) réservée aux migrants clandestins », le projet UMP pour 2012 explique que « L'aide médicale d'État (AME) pour les étrangers en situation irrégulière sera mieux contrôlée et recentrée sur les situations d'urgence sanitaire et sur les risques épidémiques ». Les exemples abondent dans ce sens (récidive, système universitaire, place de la famille et j'en passe) pour illustrer cette connivence élémentaire entre les propositions politiques des deux organisations. On a beau s'égosiller de part et d'autre des droites qu'on ne veut pas fréquenter son voisin, il semble aujourd'hui évident à tout un chacun que l'heure du rapprochement politique a sonné.
 


La voix est libre 26.02.2011 Partie 2

 
Une stratégie délibérée en temps de crise

Partout en Europe on observe une tendance au rapprochement entre les droites classiques et les droites extrêmes. La crise financière et sociale a précipité un processus entamé depuis des années dans certains pays européens (Italie, Hongrie etc...).
Désormais, qu'on se le dise, on discute avec l'extrême droite un peu partout sur le continent. Aux Pays Bas, l'importance croissante du PVV (Parti pour la liberté) de Geert Vilders a abouti en 2010 à la formation d'un gouvernement d'union des droites nationales : les chrétiens démocrates et les conservateurs étaient dans l'obligation de conclure un accord avec ce dernier pour espérer obtenir une majorité parlementaire. En Grèce, le gouvernement de Lucas Papademos censé rétablir l'ordre social dans un pays exsangue a ouvert sa porte à quatre ministres issus des rangs du parti d'extrême droite LAOS (notons que ces ministres ont démissionné au mois de février 2012). Partout, les organisations d'extrême droite font des percées historiques au sein des parlements nationaux, et obligent ainsi les partis de droite de gouvernement à composer avec elles. Sarkozy sait très bien qu'il ne gagnera pas les élections de 2012 s'il ne laisse pas la possibilité à l'extrême droite de grignoter un bout de l'os. C'est pourquoi il pourrait rapidement proposer aux électeurs nationalistes une alliance de circonstance, avec portefeuilles ministériels à la clé



Patrick Buisson : l'extrème droite à l'Elysée. Doc octobre 2016

 n 

Rappelez vous : 

 

Pourquoi la politique de surenchère de N. Sarkozy mène a l’impasse.

 

Projet de budget 2011 : 3500 suppressions de poste dans la police nationale sont envisagées au cours des trois prochaines années

Opposition, Association des maires de France : amples protestations contre la mise en cause des municipalités accusées de laxisme

 

Les déclarations guerrières contre « Voyou » restent les mêmes. Les promesses de rétablissement de l’ordre, aussi lorsqu’il s’agit de nettoyer les « Halls  d’immeuble » ou de pacifier les « zone de non droit ». Mais la méthode Sarkozy sur la sécurité s’est essoufflée. « J’ai tuée le métier de Ministère de l’intérieur » a expliqué Nicolas Sarkozy. Le sens de la Méthode n’était pas celui attendu : avec ces choix budgétaires, lorsqu’il était ministre de l’intérieur, M.Sarkozy a rendu impossible la tache de ses successeurs, contrains de réduire les effectifs et donc de fragiliser les forces de l’ordre. Des suppressions de poste vont se poursuivre en 2011.

Brice Hortefeux a repris la Méthode de N. Sarkozy : réactivité face aux faits divers, frénésie législative et multiplication des annonces, comme celles attendues, mardi 17 août, dans le cadre du déplacement du ministre a Toulon pour inaugurer un commissariat. Mais M. Hortefeux hérite d’une situation extraordinairement difficile sur le terrain, coincé entre l’obligation (imposée par le gouvernement) de réduction des effectifs, la lassitude des policiers face à la politique du chiffre et la crainte des violences dans les quartiers sensibles. Un contexte qui éclaire le choix des politiques dans les quartiers sensibles : Un contexte qui révèle / éclaire le choix politique effectué après les élections régionales, dévoilé lors du « discours de Grenoble » le 30 juillet : Pour donner le sentiment qu’ils peuvent encore agir, alors que toutes les cartouches en réserve ont déjà été tirées, N. Sarkozy et son gouvernement sont contraint d’aller plus loin dans la surenchère verbale et législative. Voir Comment Sarkozy a rendu possible la dérive raciste à droite Politiquement incorrects :  , La droite menacée d’un 'siphonnage' au profit de l'extrême droite " et nous citoyen victime parmi les victimes   la nouvelle droite radicale en Europe

 

Pourtant, en 2010 sur France 5, François Hollande jugeait l’extension voulue par le chef de l’Etat d’alors « attentatoire à ce qu’est finalement la tradition républicaine et en aucune façon protecteur pour les citoyens ». Nicolas Sarkozy avait en effet proposé, dans son discours de Grenoble, prononcé en juillet 2010, de retirer la nationalité française « à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un policier, d’un gendarme ou de toute personne dépositaire de l’autorité publique ».

Invité sur France 5, le François Hollande d’opposition posait alors une série de questions qui lui sont aujourd’hui renvoyées par son propre camp :

« Est-ce que ça va améliorer en quoi que ce soit la protection et la sécurité de nos concitoyens ?
Est-ce que c’est conforme à notre histoire, nos traditions, notre Constitution, quand on sait que depuis 1889 la nationalité française s’exerce par la naissance et s’acquiert par mariage au bout de quelques années après un contrôle ? »



 
  • Manuel Valls, des principes républicains à la gauche qui s’égare
 
 
 

 

Le Manuel Valls d’opposition multipliait, en 2010, les arguments contre l’extension de la déchéance de nationalité voulue par la droite au pouvoir. Il expliquait ainsi sur BFM que la possibilité de déchoir de sa nationalité une personne qui avait « porté atteinte aux intérêts de la nation » existait déjà dans la loi. « Il faut en resterlà », assénait-il alors, dénonçant « un jeu politique où on essaie de faire croire qu’immigration et insécurité, c’est lié. C’est insupportable et ce n’est pas la France ».

 

Déchéance de nationalité : "C'est une reconnaissance glorieuse du combat des jihadistes", dit le porte-parole du PS : " INVITÉ RTL - Olivier Faure, député socialiste de Seine-et-Marne, estime que la déchéance de nationalité est "un contresens" et une mesure "impraticable"

Tout cela fait le jeux du Front national et de Marinne Le Pen

 la photo de Non à la déchéance de nationalité dans la constitution.Florian Philippot sur Ajaccio : "Le laxisme,…


Dans une  la publication de Le Monde.fr Politique. : Quand Hollande et Valls conspuaient la déchéance de nationalité au nom de grandes valeurs LEMONDE.FR


Affaire Bygmalion : « Envoyé spécial » (très attendu)
 

 

Qatar: un livre pointe les «dérives» de politiques français

Les journalistes Georges Malbrunot* et Christian Chesnot dénoncent dans un livre-enquête les "dérives" de la relation entre le Qatar et des personnalités politiques de tous bords, dont Jean-Marie Le Guen et Rachida Dati, qui portent plainte.

Dans ce livre Nos très chers émirs (Michel Lafon), dont l'hebdomadaire Le Point a publié jeudi les bonnes feuilles, ils racontent comment l'argent a "pourri" cette relation avec les monarchies du Golfe et en particulier comment, selon eux, l'ambassade du Qatar à Paris est sollicitée par des politiques. "A Noël, Mohammed al-Kuwari (ex-ambassadeur du Qatar à Paris, ndlr) offrait aux membres du groupe d'amitié France-Qatar à l'Assemblée nationale des montres Rolex ou des bons d'achat dans des grands magasins", selon ces extraits.

Les deux journalistes, selon les extraits du Point, citent nommément le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, le député PS Nicolas Bays, l'ex-garde des Sceaux LR Rachida Dati, l'ancien premier ministre Dominique de Villepin ou encore la sénatrice centriste Nathalie Goulet.

Selon Christian Chesnot, Jean-Marie Le Guen "voulait imposer une agence de communication pour gérer des déclarations d'hommes politiques, pour contrôler un peu les déclarations au Parlement qui seraient critiques vis-à-vis du Qatar". Rachida Dati aurait, elle, demandé à l'ambassade du Qatar "pas moins de 400.000 euros pour son association", un "club des ambassadeurs", somme qui lui a été refusée, affirment-ils.

"J'ai appris avec stupéfaction et consternation les allégations délirantes contenues dans (ce) livre", a réagi M. Le Guen sur Facebook. "Evidemment, je porte plainte pour diffamation", a-t-il ajouté. Les avocats de Mme Dati ont dénoncé dans un communiqué à l'AFP "mensonges" et "calomnies" et annoncent que "toutes les actions seront entreprises pour faire cesser les atteintes répétées à la probité" de la maire du VIIe arrondissement de Paris. Rachida Dati a précisé à l'AFP qu'elle portait plainte.

Nicolas Bays aurait demandé à se "faire inviter dans un hôtel de Doha" et se faire "payer un billet d'avion sur Qatar Airways", essuyant un refus. Ce que l'intéressé a démenti "formellement" dans un tweet.

Nathalie Goulet "essuya, elle aussi, chaque fois, un refus clair et net (...) Elle a pourtant multiplié les demandes", écrivent les auteurs cités par Le Point. Elle a indiqué à l'AFP qu'elle portait également plainte.

Dominique de Villepin est également évoqué, décrit comme un "vieil ami de la famille régnante, qui fait beaucoup d'affaires au Qatar". Il "exige d'être en première classe, sinon il boude les invitations à Doha", écrivent les journalistes, citant un diplomate de l'ambassade du Qatar.

* Georges Malbrunot est journaliste au Figaro
 
Cela entraine une méfiance accrue dans le systeme politique français. Ainsi 2/3 des Français jugent les politiques corrompus Les politiques comptent parmi les catégories perçues comme les plus corrompues, selon cette enquête pour l'association Transparency international France et le cabinet Tilder.

Renouvellement politique

Pour lutter contre "la corruption de la vie politique", les personnes interrogées jugent à 84% qu'il serait positif de "favoriser le renouvellement des responsables politiques (limitation des mandats dans le temps et interdiction du cumul d'un mandat de parlementaire avec un mandat d'exécutif local). 83% estiment également efficace de limiter et contrôler plus strictement le financement de la vie politique "venant des partis, des entreprises et des particuliers".
Un encadrement plus strict du lobbying (79%), un renforcement de l'indépendance de la justice (78%) et un contrôle a priori de la situation fiscale des ministres et des hauts fonctionnaires (78%) sont également plébiscités.

Les dispositions pour permettre aux citoyens "de participer plus activement aux décisions qui les concernent" (développer les pétitions, les "consultations citoyennes" en ligne...) recueillent l'assentiment de 75% des personnes interrogées.
Enquête réalisée en ligne du 23 au 25 août auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Sarkozy, le bulldozer // Documentaire octobre 2016


 

Jeu d'influences : les stratèges de la communication - YouTube

Les stratèges de la communication se sont imposés dans toutes les sphères du pouvoir, dans l'ombre des politiques mais aussi des grands patrons. Inconnus du grand public, ces «spin doctors» sont au coeur de la production de l'information. Ils façonnent l'image de leurs clients et influencent les journalistes.


Ce premier volet se penche plus précisement sur les stratèges de la communication de crise, appelés en urgence par des grands patrons pris dans la tourmente médiatique. Ainsi l'affaire Kerviel, avec la longue guerre de l'image entre les stratèges de la Société générale et les conseillers du trader. D'autres professionnels, comme Ramzi Khiroun et Anne Hommel, ont sauvé Richard Gasquet, empêtré dans une affaire de dopage. Des agences arrivent aussi à faire émerger des débats de société pour le compte d'intérêts privés, comme le travail le dimanche.

"Emeutes en banlieue : la mécanique infernale "

 A l'heure des déclarations raciste de Claude Guéant:L'UNI est elle d'extreme droite?,  
[c=black]Cette UMP qui penche à l'extrême droite- médiapart
Droite : Sept candidats pour un fauteuil ( entretien video 31 minutes)

Sources Patrick Buisson, Le Mauvais Génie - Documentaires - France 3

“Patrick Buisson, le mauvais génie”, ou l'extrême droite au cœur du pouvoir : Télévisiondocumentaireextrême-droiteFrance 3la chaîne Histoire , Nicolas Sarkozy , Patrick Buisson 

“Patrick Buisson, le mauvais génie” Créé le jeudi 27 octobre 2016, Les médias et la politique

Patrick Buisson, le mauvais génie

Comment Sarkozy a rendu possible la dérive raciste à droite : citoyen ...

Le populisme au féminin -Par Enkolo dans Accueil le |Par Enkolo dans Accueil le TRUST - Métal Express Documentaire Bérurier Noir - integrale :) 

L(in)sécurité : Un champ de bataille ( 2) 

État d'urgence : l'État policier pour éluder tout bilan critique a bas l'etat policier Jean Christophe Rufin pour son livre Globalia

27/12/2015

Le Pen présidente... On nous aura prévenus |

n

 

 

Le Pen présidente... On nous aura prévenus

 " Je vous invite a lire cet très bonne BD qui montre comment le FN après avoir réussi a imposer ces idées depuis 30 ans à la société française et aux élites gouvernementales, a réussi a faire son coup d'état démocratique. déjà en novembre 2015, les déclarations de Valls en tête reprenant ouvertement les idées du FN tout en s'en cachant aurait du nous alerter dans un futur proche sur l'avenir noir"

Une BD très bien faite, pédagogique et une alerte de Marinne Le pen dans un futur proche ( élection de 2017 pour les présidentielle). Ce n'est pas si farfelue sachant que le contexte s'y prète bien depuis 30 ans par des politiciens de tout bord, qui sous couvert de lutte utile pour lutter contre l'extrême droite sont les premiers a s'allier en vue de carrière électorale a l'image de Meunier François  et alors que le replis identitaire gagne l'Europe.   . Julien Dufour à Mairie d'Antony3 décembre, 20:23 · Antony ·Au Conseil municipal d'‪#‎Antony‬, FMeunier François élu Front de Gauche annonce ce soir son ralliement au ‪#‎FN‬‪#‎IDFBleuMarine‬ , ‪#‎RégionalesIDF‬ , ‪#‎Fn92‬ 

 

La Présidente »: une bande dessinée où Marine Le Pen ... - YouTube

 

 Pourquoi Marine Le Pen va être élue présidente en 2017 - 10 minutes pour comprendre , 

[A LIRE AVANT LE 7 MAI] Programmes, portraits des candidats, grands enjeux économiques... PRESIDENTIELLE 2017, LES CLÉS DU SECOND TOUR, un numérique à télécharger gratuitement

1la publication de La Horde

« Comme l'extrême droite réagit-elle au mouvement social qui agite la France autour de la loi El Khomri, et dont on espère qu'il est parti pour durer ? Pour le FN, c'est la faute à l'Europe et aux immigrés, pas aux patrons ; et à part dénoncer les vilains casseurs, rien de neuf sous le soleil. Du côté de l'extrême droite radicale, on s'excite, et on tente d'attaquer les « gauchistes » qui semblent reprendre du poil de la bête. Cependant si le milieu nationaliste « classique » peine, heureusement, à trouver sa place face à la colère sociale, chez les confusionnistes, on se frotte les mains, et on essaye de s'incruster dans le mouvement, mais pour finir par révéler sa véritable nature... »

Pour ceux qui aiment être pris pour des cons... votez FN.. 

Cet ancien élu du Front de Gauche ( FDG) qui a rejoins cet été le FN. Au passage, les personnes qui ont voté pour lui en pensant mettre une politique de gauche et faire barrage au FN ont tout simplement été floués

 

 

Pascal Bavencove : "Un certain nombre de mes amis ont un ami commun Meunier François. Il s"agit d'un responsable FN du 92 faites passer l'info. Et surtout virez le".

 
 
L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes debout
EDWY PLENEL

Ce dimanche, Mediapart consacre une édition spéciale pour décrire, de façon documentée, ce qui se passerait si le Front national arrivait au pouvoir. Partagez la avec tous ceux, autour de vous, qui, par colère légitime ou par égarement politique, confondent post-fascisme et démocratie. Nous ne cesserons de le répéter d'ici le 7 mai : voter Macron, ce ne sera pas approuver son programme mais défendre un espace public démocratique où la contradiction, le conflit, la mobilisation, etc., sont possibles face à des politiques injustes, avec des contre-pouvoirs, une presse libre, une justice indépendante, des syndicats respectés, etc. A lire sur www.mediapart.fr !

 

Accueil - 2013-14 - émissions de Mars Marine se fait couler un bain Le lundi 17 mars 2014 

La présidentielle, vue(s) d'Europe

 

 Face au père encombrant, Marine Le Pen essaye de déminer le terrain alors que le Front national se cherche des allier au parlement européen. Famille je vous ai" : Marine Le Pen expérimente t'elle la maxime de Gide. En tout cas la présidente du FN a " osé" publiquement dénoncé les propos de son père les propos de son père sur Patrick Bruel mais pas les propos mais plutôt les conséquences. Une faute politique selon elle.

Difficile au Front National de faire comme si Jean Marie Le Pen n'existait pas. Le président d'honneur du parti a encore des choses a dire et il le fait sentir chaque semaine sur le site du front national dans son journal de bord ( journal de bord de Jean Marie Le Pen : Journal de bord de JMLP | Works Categories | Front National) sorte de tribune politique ou tout est permis , surtout lorsqu'il s'agit des ennemi du parti  " M Bruel ici", J.M Le Pen : " Au bas oui , oh bas écouter, on fera une fournée la prochaine fois" 

Un dérapage clairement antisémite qui a susciter le malaise dans les rang du FN . "Je vous mets au défi de trouver une phrase antisémite dans ma vie politique", lance le président d'honneur du FN après son dernier dérapage. Florilège.Politique|9 réactions  Ils ont voté Front National. Pour la première fois, Marine Le Pen a pris de la distance avec les diatribes de son père. Elle a dénoncé une faute politique. Réplique immédiate du paternel : " Vous voulez ressemblez aux autres partis politiques. Si c'est ce qu’ils veulent, je fais référence aux dirigeants du Front National, ils ont réussi. Je crois que c'est eux qui ont fait une faute politique, pas moi.

 


Piqûre de rappel: https://www.youtube.com/watch?v=UeG-af-F04Q

 

 

A lire Oui, Jean-Marie Le Pen a bien tenu des propos antisémites dans sa carrière - nouvels obs, » Le Pen réplique à sa fille : la "faute politique" c'est "la pensée unique"» Jean-Marie Le Pen dérape : sa fille évoque "une faute politique"

 

Réfugiés: comment Marine Le Pen vole l'histoire de la Résistance Le PS et les Républicains paniquent à l’idée de perdre leurs sièges au bénéfice du monstre. Un monstre qui a prospéré sur leurs politiques…


Marine Le Pen : la bataille des mots - Depuis son investiture en 2011, la présidente du Front national a modifié le discours de son parti, prenant ses distances avec l'extrémisme associé à son père, Jean-Marie Le Pen. Certains affirment qu'elle serait la seule à «parler vrai». Qu'en est-il ?
USA : les devins du crime - Aux Etats-Unis, la police «prédictive» a pour vocation d'anticiper les prochains crimes et délits. Grâce à certains algorithmes, des scientifiques et des entreprises établissent les futures cartes de la délinquance. Comment ce système fonctionne-t-il ?

 
"Envoyé Spécial" : Marine le Pen - la bataille des mots - 14/01Le Pen présidente... On...
n
 

 


Marine Le Pen : la bataille des mots (Elise Le Guevel et Ghislain Delaval). Pour inaugurer sa nouvelle rubrique — très à la mode — de « décryptage » de l'actualité (avec fact-checking des chiffres et analyse des effets de manches politiques), Envoyé spécial a choisi de détricoter la rhétorique de Marine Le Pen, soulignant assez efficacement le gouffre entre ses déclarations dans les médias et ses discours dans les meetings. Par quel tour de passe-passe ses mensonges ou approximations peuvent-ils passer pour un « discours de vérité » ? Comment a-t-elle « réussi son OPA sur le concept de laïcité » (Jean Baubérot) ? Comment fonctionne son « langage à tiroirs » ? Elise Le Guevel interroge notamment Cécile Alduy, professeur de littérature à Stanford, qui a passé tous les discours du FN (depuis 1987) au crible d'un algorithme pointant les glissements ­sémantiques et les ressorts de la prétendue « dédiabolisation ».

 

 

 

Envoyé spécial - Florian Philippot le Mazarin de Marine - 13 octobre 2016

Ce que les candidats disent de l'Europe, ce que l'Europe dit des candidats rouver dans un livre d'économie qui défend le capital et les riches, en gros il faut dire merci et baiser leur pied quand on meurt ou quand on souffre ( physiquement ou psychologiquement) :
c'est à gerber

 

 

la conférence de presse de Marine le Pen © Julien Langlet - 2014

 

Marine Le Pen a présenté mardi matin ses huit têtes de liste aux élections européennes du 25 mai. Son ambition : "arriver en tête" et "provoquer un séisme politique".

 

Tout l’état-major du parti était là pour écouter Marine Le Pen dire à nouveau  son intention d’arriver en tête des élections européennes "pour lancer un signal très fort à l’Union européenne et à François Hollande" selon les mots du vice-président du FN, Florian Philippot.

 

Le FN dispose actuellement de trois eurodéputés. Il table maintenant sur 20 et même sur la possibilité de créer un groupe d’extrême droite au sein du Parlement européen.

 

Le reportage de Julien Langlet

 
"Le FN n'est pas dans une logique d'alliance" - source Alternative économique
La montée du Front national, dont le discours économique se déplace vers la gauche, pousse la droite à durcir ses positions sur l'immigration. Tout en maintenant une position antisystème, le FN réussit ainsi à imposer ses idées.

Extrait :A un an de l'élection présidentielle de 2012, le dernier sondage Ifop-Europe 1-Paris Match publié ce 26 avril révèle que les intentions de vote des ouvriers en faveur de la candidate du FrontNational sont en tête. Une reconquête pour le parti qui avait perdu des voix dans cette catégorie en 2007.

 

source : Europe : comment l'extrême droite profite de la crise

 



racisme,videos,l'arnaque de l'extrême droite avec marine le pen,video,texte,source ifop...)
 

Trop de candidats à droite ? estime le quotidien espagnol Público (gauche) dans une analyse de début janvier Nicolas Sarkozy ne peut entrer d'une quelconque manière "dans l'analyse de son bilan", relève Público, parce qu'il "n'y en a pas

 

Un "acte désespéré" du Président français ?

 

"Le Président a promis quelque chose qu'il n'introduira jamais", ��crit le journaliste

 

 Le 8 janvier, sur blog "Pèris en direct du nombril du monde" du Soir.be, une critique virulente de la presse française et de ses relations avec les politiques

 . « La tribune de François Hollande étalée en Une de « Libé », je trouve que ça convertit le journal en « tract électoral. » Tout ça pour faire un effet de Une. C’est cher payé. Je l’ai lu dans le Thalys Bruxelles – Paris. Je quittais un pays où cette pratique si peu journalistique est inconcevable, pour arriver dans un pays qui trouve ça normal. C’est « une habitude », une « tradition » : « Mais oui, souvenez-vous, Mitterrand avait fait pareil. » Dans le landernau médiatique français, un peu trop de choses sont devenues « normales », à force de laisser faire sans jamais s’indigner un bon coup 

 Dans un article datant du 31 décembre 2011, le jeu de l’UMP avec les idées familières au front national retient l’attention d'El Pais

François Hollande, la croissance et la démocratie sont les parents pauvres du projet (13 décembre.

 

  1. Découvrez le blog "French Fries 2012", du quotidien francophone "La Libre Belgique", sur la campagne présidentielle

Question immigration :

 

- Hollande proclame une émigration  « intelligente » : maitrise des flux migratoire ou émigration choisi selon les besoins des sociétés

- Sarkozy durcit le ton

- Marine Le Pen veut réduire par 20 la politique d’immigration

 

Selon la porte parole de François Hollande, ce n’est pas une question de quotas. Régler les situations aux cas par cas. Il n’y aurait pas de critères prédéfinis. Il entend

 

3 points :

Emigration économique (secteur de pénurie, selon le rapport Attali).

Le FN est contre, il veut pour des raisons d’idéologie nationalistes réduire l’immigration et forçait les français a prendre des emplois sous payer. En gros plus d’intolérance, autant voir plus de précarisation pour les salariés et pas de remise en cause du système néolibérale. Selon son programme le regroupement familial doit être interdit

Ils veulent supprimer toutes une série d’aide aux émigrés

  • Aide médicale d’état aux français d’origine étrangère sans ressources. Bref, ils veulent les laisser crever. Ils manipulent pour justifier ces mesures, le cout d’un français d’origine étrangère. Cette mesure crée par Jospin et rester sous Sarkozy (pas eu le temps de l’enlever).
  • Cette aide sert : a environ 600 000 personnes. Elle prend en charge les nécessiteux, pour des raisons humanitaires, sociales et sanitaires (éviter le retour des maladies infectieuses Tuberculoses) qui reviennent. Si elle a augmenté, c’est qu’elle a été ouvert a l’immigration européenne, donc les déclarations du FN est hypocrites dangereuses et fausses.
  • Le FN s’attaque a l’Europe et non à l’entreprise Renault dans sa responsabilité de la délocalisation au Maroc voir Renault critiqué en France pour son usine du Maroc

Pour le FN (Florent Filippo) , une politique d’immigration sérieuse, Préférence Nationale : «  on peut dire le patriotisme nationale » privilégié les français, même si ces compétences sont plus faible. Ils s’en prend ainsi aux plus faible et aucun reproche a la finance, propose pas de taxe sur la finance.

A la question du public Senat :

Qu’est ce qui se passe si le conseil constitutionnel rejette ( les 500 signatures) ?La véritable politique serait de tous les virés. Ces « merdes » qui nous gouvernent. A bas le front de la Haine

  

. En plein débat sur le thème de l'identité national ( thématique repris du Front National)

 

Le discours sur l'identité national (thème repris du FN) n'a pas permis de prendre des voie au Front National, mais a banalisé ces idées. Car selon l'AFP tiré d'un Dans un sondage Ifop pour Paris-Match diffusé fin janvier, le FN au niveau national était crédité de 8,5% des intentions de vote au premier tour et d'une capacité à se maintenir pour le second tour dans une dizaine de régions

 Ce ne sont pas seulement le discours populisme et xénophobe, mais aussi la question de l’insécurité dans le travail et la méfiance des politiques qui lui apporte l’engrais nécessaire à sa progression. C’est donc une victoire du FN de voir ces idées banalisées et véhiculé par les médias, l’UMP et les dérapages incontrôlées de Georges Fresh et consort.

 

Donc, aux régionales, pour "faire barrage au FN", on nous demandait de voter pour le PS, qui, quand il gouverne, mène une politique qui fait le bonheur du FN. Mouais... Donc, logiquement, il faut faire barrage au PS.  Le cercle des mécontents dépasse cette fois-ci largement l’habituel groupe des frondeurs du PSLa déchéance de nationalité provoque un malaise à gauche. LEMONDE.FR, Cécile Duflot "Si j'avais su qu'un jour je viendrais commenter la déchéance de nationalité... FRANCEINTER.FR, France. Pécresse inaugure son mandat de présidente d’Ile de France en stigmatisant les étrangers LECOURRIERDELATLAS.COM,  

"Le Pen présidente... On nous aura prévenus" - citizenKhane  : 

 

 Le PS court après la droite qui court après le FN qui explose dans les sondages. Quand on court après les sondages, il y a de la logique.

Allez aux urnes citoyens ! restez motives ....

 
 
 «C'est l'échec de Nicolas Sarkozy car Nicolas Sarkozy, d'évidence, n'est pas crédible comme représentant d'alternance après avoir lui-même, les Français le lui avaient signifié, échoué avant 2012», a déclaré Hervé Mariton sur Sud Radio et Public Sénat.

Le candidat à la primaire de la droite et du centre en vue de 2017 a cependant dit partager la ligne de Nicolas Sarkozy contre tout retrait ou fusion dans les régions où la droite est distancée et le FN menace de l'emporter, tel Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
 
C'est l'échec de l'ensemble des politiciens et du système politique qui n'est qu'une vaste mascarade. Ils portent tous une responsabilité depuis 30 ans.
 
Rappel : 

1970 => Création du FN => Moins de 1%
1973 => Législatives = > Moins de 2%
En 1980, il y avait approximativement moins de 300 adhérents au FN
1984 = > Législatives = > Plus de 10 %
1995 = > Présidentielles = > 15 %
2002 = > Présidentielles = > 20 %
2012 = > Présidentielles = > + de 17, 5 %

Et enfin hier = > Régionales = > 30 % - En octobre 2014 lors de leur congres, les Frontistes s'attribuaient plus de 50 000 adhérents (Source FN). Même si les chiffres sont gonflés, ça en fait quand même beaucoup.......

Et maintenant, on fait quoi ?????

 

  
 
  Ma voix, par Zed
  Elle est belle la France, par les Fatals Picards : 
  

 
 

 La meilleure chose que les dizaines de millions de citoyens ordinaires puissent faire face à ce danger est de ne pas écouter ce que les hommes politiques ont à dire à ce sujet

 

 
 je me suis rappelé de cette musique L'Hexagone

Donc, aux régionales, pour "faire barrage au FN", on nous demandait de voter pour le PS, qui, quand il gouverne, mène une politique qui fait le bonheur du FN. Mouais... Donc, logiquement, il faut faire barrage au PS.

Qui a dit, en 2010 : «C’est attentatoire à ce qu’est finalement la tradition républicaine et en aucune façon protecteur pour les citoyens»?

 
 

Voilà ce que c'est que de donner une sucette à une racaille : il veut piquer toute le boite !

Sans compter que c'est (encore) un coup d'épée dans l'eau :
"Loi n°98-170 du 16 mars 1998 - art. 23 JORF 17 mars 1998 en vigueur le 1er septembre 1998
L'individu qui a acquis la qualité de Français peut, par décret pris après avis conforme du Conseil d'Etat, être déchu de la nationalité française, sauf si la déchéance a pour résultat de le rendre apatride :
1° S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou pour un crime ou un délit constituant un acte de terrorisme ;
2° S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal ;
3° S'il est condamné pour s'être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national ;
4° S'il s'est livré au profit d'un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France.

…et une manière de faire parler du parti de la haine !"

 un moyen d'être au monde.

Déchéance

La présidente du Front national, Marine Le Pen, avait souhaité en décembre 2011 que la déchéance de nationalité soit appliquée "dans les dix premières années après l'obtention de la nationalité" en cas de crime ou délit ou si on ne se soumet pas "aux grands principes" de la vie en France. Ce dernier point n'avait cependant pas été repris dans son programme pour la présidentielle 2012.

 

Ainsi des 2015 nous voyons les lois qui seront ensuite utiliser par Marinne Le Pen en 2017 pour légitimer les expulsion de masse, les arrestations de rappeurs sous le prétexte qu'ils incitent à la haine et aux terrorisme par leurs chansons contestatires. La porte est ouverte a de nombreux abus. 

 

Oui le contexte s'y prete a une parole décomplexée depuis les bons score du FN J

  

« La Présidente »: une bande dessinée où Marine Le Pen prend les rennes du pays
 
« Vous ne pouvez pas dire qu'on ne vous avez pas prévenu... », la petite étiquette en rouge sur la couverture en dit long sur la bande dessinée « La Présidente« . François Durpraire, consultant de BFMTV et politologue, dévoile une oeuvre dans laquelle la présidente du Front Nationale, Marine Le Pen, devient présidente de la République... « A l'hiver 2014, m'est apparu la possibilité d'une victoire de Marine Le Pen en 2017 », explique à Ma Chaîne Etudiante le politologue pour expliquer son oeuvre « La Présidente« . Si à la base, cette idée devait devenir un roman d'anticipation, c'est en discutant avec plusieurs confrères et amis qu'il décide d'en faire une BD.

Marine Le Pen présidente ? Une possible réalité

Cette bande-dessinée est-elle donc une oeuvre de futur fiction ou une oeuvre de futur probable ? Elle est vraisemblablement une oeuvre d'anticipation, explique François Durpraire. Marine Le Pen présidente c'est possible : « Pour moi il s'agit d'un futur réalité. L'idée de cette BD c'est aussi se sortir de l'idée d'un certain déni », explique le spécialiste à MCE en ajoutant que « on a pris le programme du Front Nationale, on a réuni un certains nombres d'experts (...), ce qui nous est apparu, c'est que le réalisme fonctionne ». Bien évidemment, cette oeuvre reprenant Marine Le Pen présidente n'est pas une apologie du Front National, et les enchaînements des événements semblent surtout se diriger vers un fiasco total.

Marine Le Pen n'est pas au courant de la bande-dessinée

S'il avoue avoir déjà rencontré Marine Le Pen avec son dessinateur, François Durpraire a gardé son travail et son projet secret. « On a tenu ça d'une manière assez secrète », confesse l'auteur, ajoutant que « très peu de politiques représentés dans la BD ne sont au courant ». François Hollande, Gérard Longuet, Jean-Marie Le Pen, tous les personnages de la classe politique sont représentés dans cette oeuvre. Allant de la panique au dramatique, cette bande-dessinée représente réellement une ambiance et une histoire prenante au coeur d'un mandat sous Marine Le Pen présidente.

Le Pen présidente... On nous aura prévenus | Moustique.be Les médias et politiciens ont bien travaillé : Cela est peut être tout sauf une fiction. Selon une étude publiée in juillet par la Commission, l'immigration est désormais la principale préoccupation des citoyens européens, devant les questions économiques et le chômage publié sur le site Euractiv.

 



Marine Le Pen, l'héritière :  marine le pen l'héritière 1.m4v

 

En novembre dernier, la situation économique, l'emploi et les déficits publics faisaient partie des inquiétudes numéro un des citoyens européens, selon une précédente enquête. L'immigration était alors en quatrième position (à 24 %).

Malgré la crise grecque, les Européens semblent aujourd’hui surtout préoccupés de l’arrivée de migrants sur le continent, selon un baromètre réalisé fin mai dans les États membres de l'Union européenne et les pays candidats, et rendu public fin juillet par la Commission européenne.

L’Allemagne, première destination des migrants dans l’UE a d’ailleurs déjà pris des mesures censées décourager les départs. En Albanie, l’ambassade allemande a par exemple lancé une campagne de publicité mettant notamment en garde les Albanais contre les « profiteurs sans scrupules » qui « racontent des contes de fées où les demandes d'asiles sont acceptées et les migrants trouvent un emploi et un appartement afin de les exploiter ». D’autres mesures ont été prises en Bavière, par exemple, où les conditions d’accueil se font de plus en plus difficiles.

Si certains pays sont bien évidemment plus demandés que d’autres, la crise de l’immigration touche presque tous les pays européens. Ceux qui y échappent encore s’inquiète néanmoins de la volonté de la Commission de mettre en place un système d’accueil paneuropéen basé sur le principe de solidarité.

 
 
The Female Face of Populism - Full Length Documentary (English
Lire : Les Européens se divisent sur la prise en charge des demandeurs d'asile

 

 

Autre préoccupation qui gagne du terrain : le terrorisme, dont les craintes ont également augmenté de manière significative depuis novembre 2014 dans l'ensemble de l'Union européenne (17 %, +6 points).

>> Lire : Un nouveau projet contre le terrorisme reproche à Twitter son laxisme

L'enquête Eurobaromètre est le second sondage d'opinion réalisé à l'échelle de l'UE depuis l'entrée en service de la Commission Juncker en novembre 2014. Elle est fondée sur des entretiens individuels menés courant mai, au cours desquels plus de 31 000 personnes ont été interrogées. 

 

Les fractures européennes : La montée des nationalismes et de l'euroscepticisme en Europe conduisent à un continent morcelé et fracturé.
Avec Christian Makarian, directeur délégué de la rédaction de l'Express.

 

 

 
MÉRIDIEN D’EUROPE  du lundi au vendredi à 5h06
 
 
Le Fn, une Arnaque Pour Mous Du Bulbe
1 h ·

Vous trouvez vraiment que le monde va mal?
Imaginez!
*merci philippe

 La machine populiste, avec Le Pen, Dewinter, Blocher, Jensen, Siderov


 
 
 
 

 

 


 

De Mohamed Merah à Amedy Coulibaly en passant par les frères Abdeslam, ces jihadistes viennent de communes pauvres et surtout de zones urbaines sensibles.Terroristes français : une géographie sociale accablante LIBERATION.FR

 

Le mot de la fin : Alternative libertaire "Le meilleur moyen de combattre le feu, c'est l'eau, parce que l'eau éteint le feu. Ici, l'eau, c'est la solidarité du droit des peuples à se défendre eux-mêmes, ensemble, contre un monstre vicieux." à l'image de ce  lienCe texte de Bobby Seale, cofondateur du Black Panther Party, est tiré de son ouvrage Seize The Time: The Story of the Black Panther Party, paru en 1970. Nous avons traduit l'un des chapitres, dans son intégralité ; le leader afro-américain y proposait un antiracisme socialiste, autrement dit, « une lutte des classes et non une lutte des races ». Les employés et les chômeurs de toutes origines contre ceux d'en haut, la minorité possédante au pouvoir — un projet d'émancipation qui tournait le dos à tous ceux, de tous bords, qui cherchaient à « obscurcir la lutte avec des différences ethniques ».  cf Black Panthers — pour un antiracisme socialiste REVUE-BALLAST.FR

 

Programmation musicale :
  Mon père était tellement de gauche, par Les Fatals Picards video 1, video 2 : 
  Tout in haut de ch’terril, par Edmond Tanière : Tout in haut de ch'terril - YouTube :

  Marine se fait couler un bain, par Tryo
  Ma voix, par Zed
  Elle est belle la France, par les Fatals Picards :

RIDAN - Ah Les Salauds !...


À lire :

  Bienvenue à Hénin-Beaumont : reportage sur un laboratoire du Front National, un livre d’Haydée Sabéran (2014, éditions La Découverte)

  Le Front national des villes et le Front national des champs, un livre d’Octave Nitkowski (2013, éditions Jacob-Duvernet)

  Pauvres actionnaires ! Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible, un livre de François Ruffin (2014, chez Fakir Éditions)

 

  La Fédé : comment les socialistes ont perdu le Nord, un livre de Benoît Collombat et David Servenay (2012, éditions du Seuil)

  Bienvenue à Hénin-Beaumont : reportage sur un laboratoire du Front National, un livre d’Haydée Sabéran (2014, éditions La Découverte)

  Le Front national des villes et le Front national des champs, un livre d’Octave Nitkowski (2013, éditions Jacob-Duvernet)

  Pauvres actionnaires ! Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible, un livre de François Ruffin (2014, chez Fakir Éditions)

Le Front National, un danger pour la démocratie ... - SOS Racisme


À (ré)écouter sur la-bas.org
Notre série sur la grève des mineurs de 1948 :

  "La grève des mineurs de 1948", une émission du 14 juin 2011

  "La grève des mineurs de 1948 (2)", une émission du 15 juin 2011

  "La grève des mineurs de 1948 (3)", une émission du 16 juin 2011

 Marine se fait couler un bain– L’Indigné Révolté

CAPAB présent à la manifestation du samedi 12 avril

Foire aux questions abstentionnistes

 

A lire L’immigration, première peur des citoyens européens

n

La part d'ombre de Marine Le Pen décryptée en BD - ActuaBD

Le Pen présidente... On nous aura prévenus |Par Enkolo dans Accueil le

LIBERATION.FR 
 
 
 
 
 
"Le Pen présidente... On nous aura prévenus" Le 13 décembre 2015 à 15h01 par Citizen Khane
«Afrique 50» de René Vautier (fut interdit pendant plus de quarante ans. Il est considéré comme le premier film anticolonialiste français ) et «Un aller simple pour Mahoré» d'Agnès Fouilleux; un débat suivra en présence d'Agnès Fouilleux par AFSAPA (Association d'Amitié et de Solidarité avec le Peuple d'Afrique)
 
 
 


Europe : comment l'extrême droite profite de la crise (introduction au dossier)
Les Vrais Finlandais sont ouvriers
Suède : "Prendre en charge les nôtres avant de se soucier des autres"
Suisse : tant pis pour les patrons !
Italie : la tentation d'un apartheid
Grèce : à la conquête des indignés
Pays-Bas : en croisade contre l'islam
Espagne : mondialisation, immigration, même combat
Danemark : le Parti du peuple dicte la loi
Hongrie : à défaut d'immigrés, on vise les Roms
"Le FN n'est pas dans une logique d'alliance"
 
 
En savoir plus
Les (nouveaux ?) populismes, Maryse Souchard, in Le populisme aujourd'hui, M-Editer, 2010.
Populist Radical Right Parties in Europe, Cas Mudde, Cambridge University Press, 2007.
Les extrêmes droites en Europe : le retour ?, Les Cahiers du Cevipof, avril 2011, no 53, fondationresistance.org/documents/ee/Doc00008.pdf
Populisme de droite en Europe, Werner T. Bauer, FES, avril 2011, fesparis.org/common/pdf/publications/Populisme.pdf

 

 

 

Source 31 mars 2012 : Début du compte à rebours de la faillite ?, La triple A est perdu ? Et alors ? /

 

En route vers la présidentielle 2017 / documentaire octobre 2016

 

L'extrême droite : mieux la connaître pour mieux la combattre !

 

 Le fascisme rouge,  Les réseaux de l'extrême , Manif’ dans un bénitier , Comment le FN profite de la... ,  La pensée complotiste , Le populisme au féminin , , Les rouges bruns et vlan !!! , Ces anciens fachos qui nous... , Qui est Alain Soral , Qu'est-ce que le fascisme ? , Hitler.La.Naissance.Du.Mal,  RIDAN - Ah Les Salauds !... , Dans la tête de l'extreme... , L'arnaque de l'extrême... ,

 

18/03/2012

Le FN décide, Sarkozy exécute ( et le PS suit)

Source Le FN décide, Sarkozy exécute ( et le PS suit) - Anarkia, Politis
 
Racisme d'Etat – Kolibri (feat Lo-Bhale Bacce)

AVEC L UMP LA CAMPAGNE PRENDDE LA HAUTEUR
Un élu UMP compare François Hollande à Adolf Hitler – LeMonde.fr
 
Radio Orient – L'éditorial Politis : « Le FN décide, Sarkozy exécute (Et ..., Le FN décide, Sarkozy exécute – Politis
www.politis.fr ›
WebPolitis dans les médiasEn cache
Tous les jeudis, coup de projecteur sur la Une de l'hebdomadaire Politis.
Jeudi 17 novembre 2011
 
Politis consacre aujourd'hui sa Une à un dossier àla Justiceet libertés sous le titre « Le FN décide, Sarkozy exécute (Et le PS suit) ».
 
L'hebdomadaire estime que la politique de Nicolas Sarkozy en la matière est inspirée par le Front National.
Écoutez l'analyse de
Denis Sieffert, le directeur de la rédaction de Politis, au micro de Loïc Barrière.


Pour écouter les émissions précédentes :
 
 
FN 9.jpgPour conquérir l'Elysée, Nicolas Sarkozy n'a pas hésité a séduire l'électorat de l'extrême droite. Contrepartie de cette tactique, le ministre de l'intérieur qui ne s'est pas contenté de piquer des besaces du front national pour siphonner les voix. Devenu chef de l'état, il les a aussi appliquées, transformant en lois et décrets des propos avancées initialement par Jean Marie Lepen.. C'est cette collaboration méconnue qu'Evelyne Sire-Martin met a jour dans les pages qui suivent. Cette lepénisation de nos lois est une face cachées du bilan de Nicolas Sarkozy, qui évite d'en faire état. Il n'est pas dans les habitudes d'un président de la république de reconnaître que, dans un domaine au moins, il n'a été qu'un exécutant. Plus surprenant est le dénit de Marine le Pen. La présidente du FN a toujours  refusé d'admettre que l'UMP ai fait siens des points clés de son programme. Elle soutien au contraire, que le président ne fait rien de ce qu'il faudrait faire. Cela lui évite d'être confrontée à l'inefficacité des recettes frontistes, une fois mise en application. Et la condamne a une surenchère permanente. Ce faisant elle se prive du seul vrai succès dont son mouvement puisse se prévaloir. Celui d'une stratégie d'influence théorisée par son père 27 ans plus tôt : sa politique, expliquait il, consiste avant tout
 
 Cette lepénisation de nos lois est une des faces cachées du bilan de Nicolas Sarkozy, qui évite d'en faire état. Il n'est pas dans les habitudes d'un président dela Républiquede reconnaître que, dans un domaine au moins, il n'a été qu'un exécutant. Plus surprenant est le déni de Marine Le Pen. La présidente du FN a toujours refusé d'admettre que l'UMP ait fait siens des points clés de son programme. Elle soutient au contraire, et le dira encore samedi en présentant son projet présidentiel, que le gouvernement ne fait rien de ce qu'il faudrait faire. Cela lui évite d'être confrontée à l'inefficacité des recettes frontistes, une fois mises en application. Et la condamne à une surenchère permanente.
Ce faisant, elle se prive du seul vrai succès dont son mouvement puisse se prévaloir. Celui d'une stratégie d'influence théorisée par son père, il y a vingt-sept ans : la politique, expliquait-il, consiste avant tout à « peser sur son temps, sur les décisions du pouvoir, sur la pensée politique ». « Je pèse en m'exprimant, j'oblige toute la politique française à se droitiser, à se déterminer par rapport à moi. » Le constat vaut beaucoup pour l'UMP mais aussi, hélas, pour le PS, toujours tenté de succomber aux sirènes sécuritaires

 

 

Démonstration en huit mesures


Expulsion des délinquants étrangers, peines plancher, majorité pénale à 16 ans, nouvelles places de prison... Le gouvernement actuel a tout simplement réalisé des propositions du FN. Par Évelyne Sire-Marin
 
Un an de prison ferme au deuxième vol de couche culottes par une mère au RSA
 
Voici quelques propositions du programme du FN qui ont été déjà été mise en place par le gouvernement Sarkozy.
-          Expulser les délinquants étrangers. La loi sur l'immigration du 26 novembre2003 a fait passer de12 a 32 jours le délais de rétention des étrangers, puis la loi besson de 2010, le rapprochement familiale de 2007
 
-          Organiser une coopération étroite entre police et justice » C'est l'idée de chaine pénale qui supprime la séparation des pouvoirs entre exécutif et judiciaire
 
-          Réhabiliter les peines promptes » et réduire l'écart entre le maximum et le minimum » La loi du 10 aout 2007 sur les peines plancher prévoit l'emprisonnement ferme automatique a la première récidive. Ex Un an de prison ferme au deuxième vol de couche culottes par une mère au RSA. Par ailleurs, la loi perben du 9 aout 2002 permet de prononcer jusqu'à vingt ans d'emprisonnement en comparution immédiate
 
-          « Sanctionner les manifestation publique a la débauche ». La loi sécuritaire intérieur du 18 mars 2003 créer le délit de racolage passif, très utilisé pour interpeller les prostituées étrangères
 
-          Créer 13.000 nouvelles places de prisons » Ce programme est réalisé depuis la loi Lopsi 1 du 3 aout 2002. Une dizaine de nouvelles prisons ont été ouvertes. Du coup, le FN propose dans son programme de créer 75.000 nouvelles places. C'est-à-dire doubler la population carcérale. Qui dit mieux ? Nous avançons vers une industrie de la punition, comme aux Etats Unis, ou les prisons privées sont les seuls secteurs de création d'emplois. Ou l'on voit que, comme le FN, l'UMP mélange business et répression.
 
-          « Instauré la majorité a 16 ans »
 
-          « Resocialiser les mineurs délinquants dans des centres fermés et responsaliser les parents » La loi du 2 aout 2002 créer 600 places en centres éducatifs rétention fermé, et la loi de «  prévention » de la délinquance du 5 mars 2007 impose des stages payants aux parents «  irresponsables », qui sont la plupart du temps des mères en situations précaires élevant seules plusieurs enfants. Depuis une loi du 14 septembre 2O10, les allocations familiales peuvent être supprimés en cas d'absentéisme scolaire ou de quatre demi- journées.
 
-          « Permettre la déchéance de nationalité » Une circulaire discriminatoire Hortefeux-Besson du 4 aout 2010 prévoyait l'expulsion des Roms....
 
On le voit, l'essentiel du programme du FN a bien été réalisé lors de la présidence de Nicolas Sarkozy. Pour preuve, la rubrique «  sécurité et justices » des propositions du FN pour la présidentielle résume en quelques constats les propositions, alors qu'elles était l'essentiel du vote du parti d'extrême droite il y a 4 ans.
Les déclarations de la droite populaire , d'Eric Ciotti à Eric Besson, de Claude Guéant a Brice Hortefeux, ne cessent d'enfoncer le clou de cette délinquance au karcher : le chômage, la délinquance, la maladie mentale, l'échec scolaire révèlent de la responsabilité et des volontés individuelles. Aucune explication sociale n'est admise. Il y a donc une voie que les sanctions individuelles pour tout les «  désaffiliés » du populisme Sarkozy.
Le PS tenté de suivreEntre les bonnes intentions affichées du programme socialiste et les propositions concrètes du candidat, il y a un gouffre. Article paru dans Politis n° 1177
 
 
Alors que la droite reprend de larges pans du programme du FN, le PS envisage-t-il une autre politique ? Dans leurs 30 propositions pour 2012, les socialistes proposent à juste titre l'augmentation des moyens de la justice et le renforcement de son indépendance. Mais, sur les orientations fondamentales, le PS cultive le flou. Son «  pacte national de protection et de sécurité publique » présenté a Créteil il y a un an, se contente d'annoncer qu'il procédera «  a l'évacuation des textes législatifs et réglementaires(...) afin de déterminer ce qui doit être maintenu,  renforcé ou abrogé ».
 
Si Hollande est élu, accroitra t'il encore les pouvoirs de la police comme le stipule le programme du PS ?
 
En revanche se texte réclame plus de police, sur le terrain et un accroissement de ces pouvoirs. Le PS revendique la possibilité de «  décider des politiques de sécurité dans des instances de la démocratie locale ». Et de s'étendre la fonction de la sécurité a l'école, l'urbanisme, la prévention de la délinquance ». Tout doit « être renforcé pour produire de la sécurité », « définir des zones de sécurité prioritaires », répondre a toutes les infractions ».
 
Dans la ligne des lois niant la fonction éducative de la justice des mineurs, et même s'il veut préserver cette dernière, le PS propose de créer des « centres de discipline et de réinsertion ».
 
Sous les coups de boutoir de la droite dénonçant son prétendu laxisme, le PS fait sa mue idéologique. En mars 1981, «  la première sécurité, c'est la liberté » déclarait Pierre Mauroy. A quoi faisait écho, en octobre 1987, cette phrase de Lionel Jospin, alors premier ministre : « Il n'y a pas de choix politique entre la liberté et la sécurité ». De la prévention de la délinquance, qu'il voulait renforcer en 1983, le PS a pourtant glissé au renforcement de la répression. A l'orée des années 2000, Jean Pierre Chevènement, ministre de l'intérieur sous Jospin, défend une « politique sécuritaire de gauche ». Le père de la police de proximité évoque déjà une suspension des allocations des parents délinquants, le rétablissement des maisons de correction et la mise en détention des mineurs délinquants.
 
Lionel Jospin n'ira pas jusque la mais décide en 1999, la création des «  centres de placement immédiat » pour mineur. Deux mois après les attentats du 11 septembre, la loi sur la sécurité quotidienne de son gouvernement augmente les pouvoirs de la sécurité, étend les fichiers national automatisé des empreintes génétiques conçu par la garde des sceaux Elisabeth Guigou, renforce les pouvoirs de la police dans les halls d'immeuble et réglemente les free-parties.
 
Les associations de défense des droit de l'homme craignent que les errements de la tolérance zéro et des sanctions systématique perdurent avec la victoire du PS. Cela dépendra beaucoup de celui qui sera nommé ministre de l'intérieur. Candidat au poste. Candidat au poste, François Rebsamen n'excluait pas, il y a un an, d'envoyer l'armé à la reconquête » d'une centaine de quartiers ( ...) devenus des zones de non droit  ou règne la loi des caïdat », « les gendarmes savent bien mener ces opérations de « pacifications », ils l'ont démontré a l'étranger », ajoutait il. Autre prétendant, le député Jean-Jacques Urvoas, connu pour son hostilité a la vidéosurveillance, est réputé plus respectueux des libertés fondamentales. Signe qui ne trompe pas, l'UMP l'accuse déjà d'avoir pour projet de désorganiser la police.
 
Sécuritaire et tout-carcéral condamnés à l'échecCinquante-sept prisons ouvertes depuis vingt ans en France, 74 000 détenus, 5 500 lieux d'enfermement (prisons, hôpitaux psychiatriques, centres de rétention, locaux de garde à vue). Jusqu'où va-t-on aller ? Cette situation est d'autant plus dommageable que la politique sécuritaire intensive est un (...)
 
Comment Sarkozy a rendu possible la dérive raciste à droite
 
27 Mars 2010 Par Pas sûr que la nomination, par Nicolas Sarkozy, de la juriste Jeannette Bougrab, fille de harkis, à la tête de la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde), mardi 23 mars, suffise à effacer la succession de propos à tonalité raciste ou xénophobe, ou véhiculant des stéréotypes sur les immigrés, tenus principalement par des responsables de la majorité présidentielle ces derniers mois. Mises bout à bout, ces déclarations, qui avaient globalement disparu de l'espace public, constituent un ensemble cohérent aux limites de la légalité (la chronologie est sous l'onglet Prolonger). Plutôt qu'une succession de dérapages, elles témoignent d'une rupture à droite, pour reprendre le terme cher à Nicolas Sarkozy, rendue possible par l'affirmation d'une pensée opposant les Français aux étrangers mais aussi les supposés «vrais Français» à ceux qui ne le seraient pas tout à fait, en raison, en priorité, de la couleur de leur peau ou de leur religion. 

Déclarations : Le chef de file des sénateurs UMP,
Gérard Longuet ou lorsque, le 30 novembre 2009, Dominique Paillé, porte-parole adjoint de l'UMP,».
 
Documentaire :
Marine Le Pen, l'héritière – YouTube ( 69 minutes)


, Marine Le Pen : la pire ennemie des salarié-es..., Marine Le Pen, présidente du Front national et ...France 24 , Marine Le Pen, Présidente du FN (partie 2) – FRANCE 24

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu