Avertir le modérateur

25/01/2017

Bachar moi ou le chaos

n

 

 "Quand létat t'enseigne a tuer, il se fait appeler patrie."

Friedrich Dürrenmatt - musique: Harold Berg  la publication de Flores Magon

Marc Robine - Le Déserteur (Version non censurée) 

 "Today 150,000 people are threatened with extermination. We are calling for a halt to the bombing and guarantees of safe passage of all," Brita Haji Hassan said during a trip to Geneva.

Alors que la Syrie est en proie à une guerre sanglante qui dure depuis plus de cinq ans, ce documentaire dresse le portrait de l'homme fort de ce pays : Bachar el-Assad. Quel est le parcours de cet homme qui tient une part du destin mondial entre ses mains ? Daech, le djihadisme international, le chaos au Moyen-Orient, la crise des réfugiés : tous ces défis convergent pour partie vers Damas. Bachar est d'abord le produit d'un clan, les Assad. Cette famille rappelle d'autres dynasties terribles comme les Kadhafi ou les Hussein, Tout à leur volonté de survie politique et d'emprise sur leur pays. Bachar a un seul but : perpétuer son implacable pouvoir et celui de son clan sur la Syrie.



 Bachar, moi ou le chaos
 

 Bachar, moi ou le chaos ( complet) EN REPLAY : Bachar, moi ou le chaos - Télévision - TéléramaLa collusion avec les djihadistes - Bachar moi ou le chaos : L’EI s’approche à nouveau de la ville syrienne de Palmyre  Le Monde.fr avec AFP et Reuters | BACHAR, MOI OU LE CHAOS 

La population est abreuvée de slogans comme :

  • « La guerre, c'est la paix. »
  • « La liberté, c'est l’esclavage. »
  • « L'ignorance, c'est la force. »

Le président syrien affirme que la défaite des rebelles à Alep marquera un tournant dans la guerre :

« C’est vrai qu’Alep sera une victoire pour nous, mais, soyons réaliste, cela ne signifie pas la fin de la guerre en Syrie (…). Mais ce sera une étape énorme vers la fin [du conflit]. »

Ce slogan, répété à plusieurs reprises, est particulièrement significatif du point de vue du lecteur/spectateur. Il vient heurter la possibilité d'une liberté individuelle.

La ville incarne la tragédie syrienne : des milliers de civils sont pris au piège dans ses quartiers insurgés, cibles de bombardements incessant et sans recours à l’aide humanitaire ; des milliers d’autres partent sur les routes, tentant de fuir les combats

Syrie : posez vos questions sur la situation à Alep LIVE Benjamin Barthe, le correspondant du « Monde » à Beyrouth, va répondre à vos questions sur la bataille d’Alep, qui semble approcher de son dénouement. Syrie : la bataille d’Alep en 23 cartesVisualisez la bataille d’Alep en cartes

 

Marc Robine - Le Déserteur (Version non censurée) Bachar moi ou le chaos


Les pourparlers, qui doivent reprendre à Genève, le 8 février, restent suspendus à l'issue des discussions d'Astana, qui devaient reprendre mardi en milieu de matinée.

#MOE - "Bachar Al-Assad, un personnage manipulateur et brutal" (Antoine Vitkine)

 

 


Syrie: 5 ans plus tard, Paul Moreira retrouve Ali
 

Les pourparlers d’Astana sur le conflit syrien ravivent les combats entre groupes rebelles

A lire La collusion avec les djihadistes - Bachar moi ou le chaos - Dailymotion

Pour le Monde Bachar Al-Assad, une victoire à la Pyrrhus 35 Le président syrien s’est spectaculairement rétabli,  mais il reste l’otage de ses parrains étrangers, l’Iran et la Russie.La tragédie d’Alep rappelle les dirigeants occidentaux à leurs errements. Que peut encore faire l’Europe ? Et la France ? Marc Semo, journaliste spécialiste de géopolitique au « Monde », a répondu à vos questions.   La Russie et l’Iran sont désormais comptables de l’avenir de la Syrie. Mais les deux puissances, sans lesquelles la dictature de Bachar Al-Assad n’aurait pas survécu, ne s’entendent pas forcément sur ce qu’il convient de faire. CHRONIQUE Alep, après la chute 13. Pour François Burgat : « C’est la victoire usurpée d’une minorité soutenue par des régimes autoritaires » 25 Selon le politologue et spécialiste du monde arabe, le désastre syrien provient de la mortifère erreur du désengagement proche-oriental de Barack Obama et de la focalisation des Occidentaux sur le combat exclusif contre l’organisation Etat islamique.François Burgat (Politologue, directeur de recherche à l'Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM) à Aix-en-Provence)

« Une politique d’extermination » 

En Syrie, le crime de guerre est devenu la norme  Editorial. La situation empire chaque jour un peu plus dans la deuxième ville du pays, qui subit les bombardements incessants des forces de Bachar Al-Assad et de ses alliés. L’une des autres guerres, à laquelle ne participent ni Damas ni la Russie, est celle conduite contre lEtat islamique. Là, la coalition que pilote Washington en Syrie marque des points et prépare une offensive contre Rakka, le fief de l’EI. Mais là aussi, c’est le règne des milices pilotées par l’étranger (Turquie, Arabie saoudite etc.). La guerre ne s’arrêtera pas avec la chute d’Alep. Et, ce jeudi 24 novembre, des barils d’explosifs viendront à nouveau tuer et mutiler dans les ruines d’une ville qui fut l’un des joyaux de la région.. Editorial du « Monde ». 

 Document: Syrie, "La Guerre sale" de Bachar-El-Assad


 Disparus, la guerre invisible en Syrie Arte 2017 03 07 22 51 - YouTube

 
 
 
 
 

 Alep, chronique d’une révolution impossible

La répression du régime et la radicalisation des groupes armés ont eu progressivement raison des idéaux du soulèvement de la ville, en 2012.LE MONDE Et le régime joue à merveille de ses réticences. Il coopte, infiltre, distribue de l’argent, agite l’épouvantail du sectarisme, menace et surtout terrorise. Les meneurs les plus politisés disparaissent un par un Téhéran vient en aide au régime de Damas pour combattre l’organisation sunnite Etat islamique et pour continuer d’approvisionner en armes le Hezbollah chiite libanais.


Que reste-t-il comme options aux Occidentaux face à un régime syrien, renforcé par sa victoire annoncée à Alep et soutenu par la Russie et l’Iran ?, s’interroge le chercheur Joseph Bahout.

En perdant Alep, la rébellion se retrouve expulsée de la « Syrie utile », l’axe nord-sud qui relie les principales villes du pays, et risque d’être cantonnée à une guérilla rurale. Le régime triomphe mais il est loin d’avoir retrouvé sa légitimité. Benjamin Barthe (Beyrouth, correspondant) Alep, un tournant majeur dans la guerre civile syrienne - Le Monde

  
Syrie, dans l'enfer d'Alep Ligne de Front

Documentaire sur la guerre à Alep en Syrie réalisé par ... - YouTube :  

 


Alep, un an après, c'est le portrait d'une ville dévastée qui tente de renaitre dès que les bombardements cessent, c'est le portrait surtout de ses habitants. De ceux qui vivent et qui font la guerre en Syrie.

 

Le Conseil de sécurité est paralysé par le veto russe. Certes Moscou est isolée et même Pékin ne suit plus. Mais elle reste maîtresse du jeu avec son soutien à un régime en passe de reconquérir une bonne partie de la Syrie dite utile. Ce sera une victoire de courte durée qui ne fera qu’alimenter encore un peu plus le djihadisme mais le Kremlin aura réussi à démontrer qu’il est à nouveau incontournable comme à l’époque de la guerre froide.

 

Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube : Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube

 

Syrie: 26 combattants prorégime tués par l'EI, 22 civils par des raids aériens n 

Et toujours la population en otage…

Alep, le cri d'alarme - C à vous - 08/12/2016

 

Syrie : à Alep, un carnage parmi les civils en fuite

Alep-Est, le 30 novembre. Image extraite d’une vidéo diffusée par les casques blancs (la défense civile syrienne).

Alep-Est, le 30 novembre. Image extraite d’une vidéo diffusée par les casques blancs (la défense civile syrienne). HO / AFP

Des villes de plus de 100 000 habitants ont été rasées dans les bombardements et provoqué la pire crise humanitaire depuis la Seconde guerre mondiale.. Le flot des malheureux qui fuient les combats autour de la deuxième agglomération du pays, Alep, ne tarit pas.Les images sont cauchemardesques : celles de parents, nouveau-nés dans les bras, émergeant des décombres des dernières frappes aériennes. Les camps de réfugiés aux frontières débordent, en Jordanie comme en Turquie : la machine à fabriquer les djihadistes de demain tourne à plein.

L’armée syrienne et ses milices tiennent désormais près d’un tiers de la partie insurgée d’Alep. La chute de la ville marquerait un tournant dans le conflit.LE MONDE |

Syria’s war: Government forces push into Aleppo's old city

 

"In the past several days an intensive

i-État.»

East Aleppo resident: 'They are trying to exterminate my neighbourhood'

 Le pouvoir n’a d’ailleurs pas commenté l’annonce russe.

 

Guerre en Syrie : Alep, la chute finale ? (partie 1), (partie 2)

 Syrie, dans l'enfer d'Alep Ligne de Front Documentaire sur la guerre à Alep en Syrie réalisé par ... - YouTube :   Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube : Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube 

DÉCRYPTAGE - pour le figaro "La chute annoncée d'Alep modifiera profondément la donne en Syrie". La chute annoncée d'Alep modifiera profondément la donne en Syrie.

L'enjeux d'ALEP est devenu l'enjeux stratégique, politique et  militaire de la / les guerres en Syrie. Editorial. ( le Monde) 

Les évacuations de centaines d’hommes d’Alep-Est, dans des camions arborant le portrait officiel d’Assad, rappellent la tragédie de Srebrenica, souligne l’écrivaine, réalisatrice et journaliste Sylvie Matton.
 
Dani Kappani craint autant un encerclement total qu’une intensification des bombardements. Mais pour lui, gagner Idlib était « la seule option. D’autres militants et combattants ont choisi de resterà Mouadamiya, en retournant sous le contrôle d’Assad. Pour moi, cette réconciliation qu’impose le régime à des villes où ses forces ont tué et affamé les gens est insupportable. »

« J’étais heureux qu’ils soient sortis vivants de cet enfer, raconte Abeer Hussein, une habitante d’Atareb, jointe par WhatsApp, qui a observé l’arrivée des Alépins depuis le toit de sa maisonnette.Mais eux avaient l’air si triste. Ils ressemblent aux Palestiniens de 1948 [date de la création dIsraël, qui a poussé à l’exode des centaines de milliers de Palestiniens]. Ils ne parlent que d’une chose, retourner sur leur terre, alors que leur exil commence à peine et qu’il promet d’être long et douloureux. 

Alep brûle
 

  

C’est dire que l’irruption actuelle des Gardiens de la Révolution d’Iran représente un basculement majeur, d’autant qu’elle s’accompagne de la participation massive de milices pro-iraniennes, libanaises, irakiennes et même afghanes.

Téhéran assure la survie militaire du régime de Damas en finançant et en armant des mercenaires Depuis la mi-novembre, des milices chiites étrangères, forces de choc indispensables au régime de Bachar Al-Assad, participent à la reconquête des quartiers rebelles d’Alep. a Saudi-led military coalition in Yemen.

 

Ces groupes accompagnent l’armée régulière syrienne, usée par plus de cinq ans de lutte, et opèrent de façon autonome, sous commandement général iranien. Téhéran, leur parrain, a maintenu les capacités du camp loyaliste en finançant et en armant ces mercenaires, tout en noyautant l’armée et les milices syriennes. 

Les djihadistes chiites, l’autre menace pour l’avenir de la Syrie et des Syriens (3/3,Alep Syrie, vivre avec la guerre)La décision de L'Assemblée qualifie l'Etat islamique de "génocidaire" est hypocrite, car  la résolution ne faisant pas référence "aux centaines de milliers de victimes du régime syrien" ni aux bombardements de la ville d'Alep, en Syrie.



COMPTE RENDU
TV : « Syrie, la révolution confisquée »
 Christophe Ayad

 

 

nSyrie: «chambre de torture» selon l'ONU  estimant que le conflit qui entre dans sa septième année est "la pire catastrophe provoquée par l'homme depuis la Seconde Guerre mondiale".

» Lire aussi - Syrie : les violences contre les enfants atteignent des records en 2016

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au moins 60.000 personnes sont mortes en six ans sous la torture ou à cause des terribles conditions de détention dans les prisons du régime. Des enquêteurs de l'ONU ont accusé en février 2016 le régime de Damas d'"extermination" de détenus, affirmant que les morts massives de prisonniers étaient le résultat d'une "politique d'Etat".

 

 Ifweweresyrians

 

 Five years since the civil war began, more than 450,000 Syrians have been killed in the fighting, more than a million injured and over 12 million Syrians - half the country's prewar population - have been displaced from their homes.  

Documentaire sur la guerre à Alep en Syrie réalisé par ... - YouTube Syrie, dans l'enfer d'Alep (Ligne de Front) - YouTube :Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube : Documentaire - Le crépuscule des Assad (Syrie - Arte) Syrie - Dans l'enfer de la répression :

The Boy who Started the Syrian War We tell the story of Mouawiya Syasneh, the boy whose anti-Assad graffiti lit the spark that engulfed Syria.  War & Conflict, Syria's Civil War, Middle East

 

 

Et si la guerre en Syrie avait lieu en France ? Post de blog Si la France était la Syrie, les habitants d'Avignon et de Cannes seraient tous morts, selon les calculs du projet « If we were Syrian ».

 

Une des dimensions les plus dangereuses de ce conflit tient aux risques de sa transformation en affrontements « confessionnels ». Il serait faux de dire que tout se réduit, en Syrie, à une appartenance religieuse ou communautaire : il existe des alaouites qui soutiennent l’opposition, et des sunnites qui préfèrent le régime aux insurgés. Mais le pouvoir, s’appuyant sur sa base alaouite, a incontestablement avivé les tensions. De son côté, l’opposition — ou certaines de ses composantes, notamment le CNS — n’est pas en reste et se montre incapable d’offrir des garanties sérieuses pour l’avenir. Personne ne semble remarquer comment les Kurdes, par exemple, qui furent parmi les premiers à manifester (notamment pour obtenir des documents d’identité) se tiennent désormais à l’écart, choqués par le refus du conseil national syrien de reconnaître leurs droits (Dogu Ergil, « Syrian Kurds », Zaman, 21 février). Pour sa part, le régime semble vouloir relancer les activités du PKK, un parti qu’il avait utilisé dans son affrontement avec la Turquie dans les années 1990 et qui reste très populaire parmi les Kurdes de Syrie. 
 
La Situation deviendrait alors incontrôlable car il n'y aurait une impasse diplomatique aux conflits. Nous verrions un recrutement accéléré des organisations terroristes comme Daesch ou le Front Al Nosra, première bénéficiaire de l'abandon des pays européen dans le conflit et de l'échec d'une transition diplomatique.Car la militarisation du conflit est en marche, et porte avec elle les germes d’une ( multiple ) guerre civile (peut-être la seule voie de sortie pour le régime)

EDITORIAL A Damas, un « abattoir humain » au cœur de la crise syrienne 44 "Disparus, la guerre invisible de Syrie"

Alex Younger,  le chef du MI6 (service de renseignement extérieur).qui prononçait jeudi son premier grand discours public depuis sa nomination en 2014, a ajouté que la Russie cherchait à anéantir les opposants au régime de Bachar al Assad en transformant la Syrie en un désert humain. Selon lui, la Russie et Assad empêchent toute victoire sur le groupe Etat islamique et rendent illusoire toute perspective de fin de la guerre civile en considérant tous les adversaires du régime comme des "terroristes".

"La Russie et le régime syrien cherchent à tout transformer en désert, et appellent cela la paix. C'est là une tragédie humaine déchirante", a dit le patron du MI6. "Nous ne pourrons être à l'abri des menaces qui proviennent de ce pays tant que la guerre civile n'aura pas pris fin", a-t-il continué.

Les derniers attentats arrangent les affaires de Bachar El-Assad tout en répondant aux intérêts de Daech. Quoi qu’il en soit, tout règlement international de la crise syrienne nuirait finalement aux deux. courrier international Publié le 17/11/2015 - 16:47

La capacité de Bachar el-Assad à regagner le contrôle de la Syrie est loin d'être acquise, car la violence de l'opposition contre le gouvernement et son désir de vengeance ne feront que grossir. Mais la chute d'Alep ne signe pas la fin de la guerre, seulement son entrée dans une nouvelle phase. Cette dernière passera sans doute, pour le pouvoir, par la nécessaire sécurisation des ...

La reprise de la cité antique dimanche, ainsi que la lenteur de la reconquête de Mossoul par les Irakiens, peut être considérée comme des victoires militaires pour les djihadistes, après de nombreuses défaites ces derniers mois, notamment en Libye. Le gouvernements syriens et ses milices sont incapables de garder durablement des positions " gagnés" et s'en remettent a des bombardements aveugles sur les civiles Syrie: raids meurtriers sur un secteur tenu par l'EI21 civils tués dans des frappes contre Raqqa

Ce revers dans une ville où Vladimir Poutine avait organisé un concert symphonique en mai pour en célébrer la libération, illustre la difficulté de l’armée de Bachar Al-Assad, engagée dans la reconquête d’Alep, à combattre sur plusieurs fronts en même temps, en dépit du soutien aérien de la Russie et celui au sol de milices chiites libanaise, irakienne et iranienne.

Car la situation la plus profitable, aussi bien pour Daech que pour Assad, serait la perpétuation de la situation telle qu’elle est depuis trois ans. Pour les deux, c’était la meilleure garantie de survie puisque l’existence de l’un renforce celle de l’autre.

 

En attendant, des gens meurent…

 


 
Marc Robine - Le Pieu

 Battle for Aleppo, Aleppo Bombing, Middle East

Lire aussi :   En Syrie, les Occidentaux impuissants, la Russie maîtresse du jeu

Documentaire - Le crépuscule des Assad (Syrie - Arte) Syrie - Dans l'enfer de la répression :

 Source "A propos dela Syrie"« Burning Country »La contestation Par Enkolo dans Accueil le11 et  13 Décembre 2016 Une attaque contre les services de sécurité du régime a fait 42 mortsLE MONDE |

 

Les blogs

 la publication de Kedistan.

Homs, chronique d'une révolteQuoi encore, la Syrie ?Un ennieme sommet syrien


Syrie : la révolution confisquée ?
 Créé le samedi 14 janvier 2017

Les débats

  War & ConflictSyria's Civil WarMiddle East

Les causes de la révolte

Militarisation

La voie de la négociation 

Lettre de Syrie

La bataille stratégique d'ALEP

Au-delà de Palmyre, l’EI agrandit sa zone d’influence dans la province de Homs, presque entièrement sous contrôle de l’armée syrienne. Offensive de l'EI près de Palmyre en Syrie LIRE AUSSI:»Syrie : Palmyre de nouveau encerclée par Daech, »100 millions de dollars pour le patrimoine en danger Syrie/Palmyre: combats entre l'EI et le régimeL'armée syrienne envoie des renforts à Palmyre

LIRE AUSSI:

»Alep, ville symbole et enjeu stratégique pour le régime syrien

»Alep-Est : la situation dégénère alors que plus aucun hôpital ne fonctionne

COMPTE RENDU La petite Syrienne de 7 ans qui tweete en direct la destruction de sa maison à Alep 6 Avec l’aide de sa mère, Bana Al-Abed raconte depuis septembre son quotidien fait de peur, de bruits de bombardements et de destructions dans les quartiers est d’Alep. Syrie : la rébellion s’effondre à Alep  

OMPTE RENDULes milices chiites en première ligne dans la bataille d’AlepTéhéran assure la survie militaire du régime de Damas en finançant et en armant des mercenaires Louis Imbert (Erbil (Irak), envoyé spécial)

 Quoi encore, la Syrie ? 19/11/2016 15:52

Alep Syrie, vivre avec la guerre Créé le jeudi 01 décembre 2016, SYRIA'S CIVIL WAR Aleppo locals say bombing goes on despite 'suspension' Syrie : les leçons du martyre d’AlepLa bataille stratégique d'ALEP

Les débats

06/10/2016

L'oeil de Moscou -

n

 
 

 

En si peu de mots .....

Ce monsieur avait tout compris ! Nous sommes tous le changement...

La Relève et La Peste

L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes, texte et gros plan

n

 

"La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter."

- ALDOUS HUXLEY

 Tout a déjà été (bien) dit, mais peu de choses se sont améliorées de ce côté là . :-(

 n La Russie attend toujours la reprise économique

Après deux ans de crise, la Russie attend toujours la reprise: son économie a confirmé pendant l'été sa progressive stabilisation sans renouer avec la croissance, espérée pour cette fin d'année mais prévue faible pour longtemps.Cette récession, accompagnée d'une envolée des prix, a porté un coup dur au pouvoir d'achat des Russes, notamment les plus modestes.
Encore trois ans difficiles -
 
Des pans entiers de l'économie russe (banque, pétrole, défense...) restent visés par des sanctions qui compliquent leur financement. Un assouplissement reste très incertain malgré l'arrivée au pouvoir dans plusieurs pays occidentaux de dirigeants jugés plus sensibles aux arguments de Moscou, tels Donald Trump aux Etats-Unis.Les autorités russes reconnaissent par ailleurs que, faute de réformes de libéralisation et de diversification, la Russie ne parviendra pas à renouer avec des taux de croissance nécessaires pour assurer sa modernisation, les dépenses sociales ou encore le financement de son armée engagée actuellement en Syrie et appelée à renforcer sa présence face à l'Otan.

 

Russie tu votes, n’en fait pas tout un cirque ! Le 4 décembre, les Russes vont élire un nouveau Parlement. Tandis que Russie Unie est au pouvoir depuis une décennie, il se pourrait que le parti réduise son nombre de sièges au sein de la Douma. Le parti centriste pourra tout de même être galvanisé par le retour aux affaires de Vladimir Poutine, candidat à l’élection présidentielle de mars 2012, après avoir « jonglé » avec l’actuel chef de l’État, Dmitri Medvedev. Mais dans les coulisses du cirque politique, un chœur de protestation commence à s’énerver. Alors que plus de 60% des sympathisants de Russie Unie sont des femmes et que Poutine devient de plus en plus populaire auprès des jeunes eurasiens, de plus en plus de journalistes, d’activistes et d’étudiants prennent la parole, principalement à travers les réseaux sociaux. Le Premier ministre est même attaqué directement, depuis qu’un large public l’a copieusement sifflé. Fini le pain et les jeux. Mais à quand la sortie de trapèze ?

 La semaine prochaine, France 3 va diffuser un documentaire sur Vladimir Poutine et la Russie qui va faire jaser. En effet il s’agit d’un véritable travail journalistique, dis donc ! Afficher la suite Russie : vers une nouvelle guerre froide ? - Vu du Droit En savoir plus VUDUDROIT.COM

 

Les visées sur l'Europe, en utilisant des mouvements d'extrême droite pour imposer ces intérêts économiques et sa vision rétrogrades de la société.

Front National : L'oeil de Moscou - Spécial Investigation - YouTub

 

 

 Poutine avance ces pions en Syrie, en Europe de l'est et aux USA en s'appuyant sur des relais de confiance

L'ambassadeur russe auprès des Nations unies a indiqué aujourd'hui s'être plaint auprès du secrétaire général Ban Ki-moon de critiques onusiennes contre les populistes, tout en niant que sa démarche était liée au fait que Donald Trump avait été visé par ces remarques.

Selon Vitali Tchourkine, le Jordanien Zeid Ra'ad Al Hussein, Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, a outrepassé ses compétences officielles en critiquant le mois dernier les responsables politiques populistes. Zeid avait notamment cité le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump ainsi que le dirigeant néerlandais d'extrême-droite Geert Wilders. Il avait appelé à barrer la route à de tels "démagogues". "Il devrait se limiter aux droits de l'homme", a relevé M. Tchourkine auprès de journalistes. "Il ne devrait pas critiquer des chefs d'Etat ou de gouvernement étrangers au sujet de leurs politiques. Ce ne sont pas ses affaires". Il a dit avoir fait part de son mécontentement à Ban Ki-moon lors d'un entretien privé, et que son homologue à Genève avait fait de même directement auprès du responsable des droits de l'homme. Et précisé que Donald Trump n'avait pas été mentionné dans ces conversations.

M. Zeid avait considéré que M. Wilders avait beaucoup de points communs avec M. Trump, ainsi qu'avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban, la dirigeante du parti français d'extrême-droite Marine Le Pen et l'ex-dirigeant du parti britannique europhobe Nigel Farage. "Je faisais référence aux autres hommes politiques", a insisté l'ambassadeur. "Au sujet de Trump, ce sont les Etats-Unis qui auraient dû se plaindre car cela voudrait dire qu'il (Zeid, NDLR) interfère avec leur campagne présidentielle", a souligné M. Tchourkine.
 
Le Système Poutine, Créé le dimanche 25 septembre 2016

Royaume-Uni : May s'attaque à l'immigration

Les entreprises seront poussées à embaucher en priorité des Britanniques.

Correspondant à Londres«Si vous avez perdu votre emploi à cause de l'immigration, la vie ne semble pas juste.» Dans son discours de clôture du congrès du Parti conservateur, mercredi, à Birmingham, Theresa May s'est adressée aux 17 millions de Britanniques «ordinaires» qui ont mené la «révolution tranquille»du Brexit, pour les assurer qu'elle était de leur côté. «Les gens ont voté pour le changement. Et le changement va venir», a-t-elle promis. En tête de ses priorités: la réduction des aides sociales et de l'intégrations des réfugiés. 

 La CIA rend son rapport. Une évaluation secrète de la CIA conclut que la Russie a interféré dans l’élection présidentielle américaine pour aider Donald Trump à l’emporter, rapporte vendredi le Washington Post, qui s’appuie sur des responsables ayant pris connaissance de ce rapport.

Après la crise ukrainienne, le conflit syrien a fait voler en éclats les tentatives de rapprochement entre les États-Unis et la Russie. Profitant de la faiblesse américaine, Vladimir Poutine impose son tempo, et la tension diplomatique s'exacerbe. 
nLe siège, de Remy Ourdan - le 22 mars sur Arte  Trois adolescentes qui vont danser dans les caves de Sarajevo.
  

Les visées de Moscou

 La Russie envisage de rétablir une présence militaire au Vietnam et à Cuba, où elle disposait de bases, rapportent aujourd'hui des agences de presse russe citant Nikolaï Pankov, vice-ministre de la Défense.

Les deux minorités font front commun contre les discriminations en vue des législatives.La minorité polonaise de Lituanie joue la carte russe selon Le Monde 

Les juges d'instruction ont renvoyé en procès le Front national et deux de ses dirigeants, Wallerand de Saint-Just et Jean-François Jalkh, dans l'enquête sur des soupçons d'enrichissement frauduleux aux frais de l'Etat lors des campagnes législatives et présidentielle de 2012

Autriche: l'extrême droite renforce ses liens avec Russie unie

La formation d'extrême droite autrichienne FPÖ a annoncé avoir conclu aujourd'hui un contrat de coopération avec le parti Russie unie du président Vladimir Poutine, offrant à celui-ci un nouveau relais en Europe occidentale.

Le texte, signé à Moscou par le patron du FPÖ Heinz-Christian Strache et des dirigeants de Russie unie, prévoit une coopération accrue "à différents niveaux, de la jeunesse et des étudiants aux organisations régionales en passant par les questions internationales", selon un communiqué du FPÖ. M. Strache a appelé à cette occasion à une levée des sanctions internationales "dommageables économiquement et inutiles" qui frappent la Russie depuis l'invasion de la Crimée en 2014. Le secrétaire général adjoint de Russie unie, Sergueï Jelezniak, a de son côté dit vouloir "contribuer au renforcement du partenariat entre nos partis et nos pays", notamment dans le domaine des "valeurs traditionnelles".

Cette signature marque une nouvelle étape dans le rapprochement de Russie unie avec différents mouvements souverainistes et d'extrême droite en Europe occidentale. Elle intervient également à un moment où plusieurs ténors aux Etats-Unis et en Europe, dont le président américain élu Donald Trump et le candidat de droite à la présidentielle française François Fillon, plaident pour un rapprochement avec Moscou. M. Strache était accompagné à Moscou par plusieurs membres de l'état-major du FPÖ dont Norbert Hofer, qui a obtenu 46,2% des voix au second tour de la présidentelle autrichienne début décembre.

» L'Autriche dit non à l'extrême droite

 

Pour une très large partie du monde politique occidental, Vladimir Poutine est un président «infréquentable», mais pas pour Marine Le Pen. Depuis qu’elle a pris la présidence du FN, celle-ci ne cesse en effet de faire des appels du pied au président de la Fédération de Russie. Son opération de séduction a marché. Depuis près de quatre ans, le FN de Marine Le Pen et la Russie de Vladimir Poutine dansent front contre front. La présidente du FN a été reçue pluisieurs fois officiellement à Moscou, tandis que des émissaires du Kremlin sont envoyés dans les grands rendez-vous politiques du Front national. Par ailleurs, plusieurs millions d’euros sont arrivés directement de Russie dans les poches du FN. Raphaël Tresanini a mené l’enquête sur les raisons de ce rapprochement.

L'objectif commun du Kremlin et de l'extrême droite allemande est de faire barrage à la réélection de la chancelière l'an prochain selon le Figaro.

«Merkel en Sibérie, Poutine à Berlin»: le slogan est devenu un classique des manifestations populistes, encore scandé lundi dernier par les agitateurs venus perturber les célébrations de la fête nationale à Dresde. La capitale saxonne, ville-bastion de Pegida, hébergea le lieutenant-colonel du KGB Vladimir Poutine et sa famille à la fin des années 1980. Devenu le maître du Kremlin, il suscite la nostalgie dans les rangs de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) et des néonazis, qu'il invite à l'occasion dans «sa» ville de Saint-Pétersbourg. Avec Angela Merkel, les relations ont été cordiales jusqu'à ce que la chancelière se mette en travers de sa route en Ukraine. Au cours d'un appel téléphonique, la semaine dernière, la chancelière a une nouvelle fois pressé le président russe «d'œuvrer en faveur de la stabilisation du cessez-le-feu et la mise en place effective du traité de Minsk».

 

 

 

 

 

 au coeur du goulag moderne

Vingt ans après la chute de l'URSS, le goulag n'a que changé de nom. Le système pénitentiaire russe conserve les usages de l'époque : discipline militaire, humiliations, administration toute puissante, traitements dégradants allant jusqu'à la torture. Avec le retour au pouvoir de Vladimir Poutine, tous les opposants sont menacés de se retrouver emprisonnés sous des prétextes souvent fallacieux.

Ce film terrifiant, version longue d'un reportage de vingt-six minutes diffusé mi-novembre dans Envoyé spécial, nous fait sillonner la Mordovie chère à Gérard Depardieu. Ce « coin oublié de Dieu », selon une ancienne détenue de retour sur cette « terre de l'horreur »

Ce film terrifiant, version longue d'un reportage de vingt-six minutes diffusé mi-novembre dans Envoyé spécial, nous fait sillonner la Mordovie chère à Gérard Depardieu. Ce « coin oublié de Dieu », selon une ancienne détenue de retour sur cette « terre de l'horreur ». une augmentation inquiétante du nombre de prisonniers politiques.

Mais le pire reste le traitement qu'on leur inflige ( ..)

En savoir plus Russie, au coeur du goulag moderne Découvertes par Madeleine Leroyer , Elise Menand

Russie Au Cœur Du Goulag Moderne ( Tout Savoir ) - YouTube

 

La paix belliqueuse

 

Les dossiers cafebabel dessus :

Papa Poutine ou père fouettard ? Les jeunes russes désunis par cafebabel.pl

Booh-tine: le Premier ministre russe hué en public par English language version of cafebabel.com

Poutine et les jeunes russes : « Pourquoi je l'apprécie en tant que président » par English language version of cafebabel.com

Stratégie 31 et indignés russes : nouveau cocktail Limonov ? par cafebabel.com

« Khodorkovski » : de la prison au cinéma par n- ost

Papa Poutine, pour Noël je voudrais une Union eurasienne par Virag Gulyas

30/05/2014

l'Union économique Eurasiatique est lancée

n

« Pour résoudre définitivement la question sociale, il(s) propose(nt) de partager l'humanité en deux parts inégales. Un dixième obtiendra la liberté absolue et une autorité illimitée sur les neuf autres dixièmes qui devront perdre leur personnalité et devenir en quelque sorte un troupeau Dostoievski ( Les possédés p 401) .. » De la servitude volontaire  Zebre en cavale De la servitude volontaire

"Or ce tyran seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni de l’abattre. Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à sa servitude."  

2030 : basculement de l’économie :

         Nigéria et Ethiopie

         Monde a évolué on passe d’un monde bipolaire pendant la guerre froide avec bloc de l’Est et bloc de l’Ouest à un monde unipolaire avec les EU avec la chute du mur de Berlin à un monde multi polaire avec BRICS, Iran, Egypte, Turquie, CIVETS… pays émergents.

 

Géants énergétique (Russie, Brésil, Chine) :

 

L'Union Eurasiatique est lancée Vladimir Poutine lance son Eurasiatique rassemble la Russie, le Belarusse et le Kazasktan et devrait s'élargir rapidement   

Ukraine : Chaos a l'est :  

Hors Kiev refuse de payer tant que Gazprom ne baissera pas ses prix et si Moscou coupe le robinet, par ricochet c'est toute l'Europe qui sera touché, car une fois n'est pas coutume : une bonne partie du Gaz qui nous provient transite par l'Ukraine.

L'est de l'Ukraine s'enfonce dans le chaos ( Un hélicoptère a été abattu : 12 soldats ont été tués)

 

Le sable - Enquête sur une disparition

 

 

 

Et justement : l'Ukraine, l'Europe et la Russie se retrouvent à Berlin pour tenter de trouver une solution du gaz.

A peine élu, le président Pétrochenko a clairement fait comprendre qu'il visait l'entrée de l'Ukraine dans  l'Union Européenne. Il a également déclarer au journal Biltz des discussions pour une alliance avec les Etats Unis et l'Europe

 

Et justement pendant ce temps, la Russie lance son alliance Eurasiatique avec les pays de l'est de l'Europe a laquel il manque un pays : l'Ukraine. afin de concurrencer l'Union Européenne. Elle s'appellera l'Union économique Eurasiatique. Pour le moment ils sont trois : Russie, Belarusse et Kazasktan. Les ex partenaire de l'URSS étaient déjà guidé par une union douanière

et depuis 2010 les domaines ont simplement été élargit. Cet accord historique a été signé a Ana, capital du Kazasktan.

 

Vladimir Poutine, président de Russie : " La Troïka s'engage a la circulation de bien, de capitaux et de travailleurs et la mise en ouvre dans les faits dans l'énergie et l'économie. "

 

Le libre échange de ce nouveau marché commun de 170 millions d'habitant concerne notamment les transports, l'agriculture et l'énergie. Son entrée en vigueur est prévue en janvier prochain. Deux futur adhérent sont déjà dans les starting blog pour rejoindre ce nouvel espace économique commun : l'Arménie et le Kirghizistan. Grand absent de cette alliance : l'Ukraine considéré comme le berceau de la civilisation russe. Ce pays de 46 millions d'habitants avait participé au lancement du projet. Plongé dans la crise, le nouveau dirigeant pro occidentale lorgne désormais vers Bruxelles.

 

Alexander Lukashenko, président Biélorussie : " Nous avons perdu quelqu'un en cours de route. Je veux parler de l'Ukraine à l'époque de Vladimir Krouchna, mais je suis certains que tot ou tard que l'Ukraine comprendra ou se situe son bonheur."

 

Selon de nombreux experts, ce grand projet que Vladimir Poutine a appelé de ces vœux sert surtout à renforcer l'influence de Moscou en tant que puissance régional. Il s'agirait plus d'un projet géopolitique qu'économique. Vladimir Poutine a assuré qu'il ne voulait pas faire renaitre l'URSS de ses cendre mais les signataires ont voulu granaire que la souveraineté de chaque pays membre soit garanti par le traité.

 

" Pour le moment, je voudrais seulement comprendre comment il se peut que tant d’hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois un tyran seul qui n’a de puissance que celle qu’ils lui donnent, qui n’a pouvoir de leur nuire qu’autant qu’ils veulent bien l’endurer, et qui ne pourrait leur faire aucun mal s’ils n’aimaient mieux tout souffrir de lui que de le contredire. Chose vraiment étonnante — et pourtant si commune qu’il faut plutôt en gémir que s’en ébahir, de voir un million d’hommes misérablement asservis, la tête sous le joug, non qu’ils y soient contraints par une force majeure, mais parce qu’ils sont fascinés et pour ainsi dire ensorcelés par le seul nom d’un, qu’ils ne devraient pas redouter — puisqu’il est seul — ni aimer — puisqu’il est envers eux tous inhumain et cruel. Telle est pourtant la faiblesse des hommes : contraints à l’obéissance, obligés de temporiser, ils ne peuvent pas être toujours les plus forts." 
De La Servitude Moderne  par ClaVieFrere2011
 

Russie, Coface fait état d'une « détérioration extrêmement forte » depuis un an du côté de l'offre. La production industrielle n'a pas progressé et l'investissement se contracte très vivement.

      « Les Russes ont un problème de confiance dans leur économie et n'investissent plus », relève M. Zlotowski. L'accélération des sorties de capitaux et la crise ukrainienne tireront la croissance russe vers le bas (Coface prévoit + 1 % en 2014).

Doku) - Das Gazprom Imperium : http://www.youtube.com/watch?v=TfOgJETDi4E

 

[PDF]  Le Monde selon Gazprom - Cndp

 

gazprom : citoyen actif

 

Arctique : Total fera-t-il tâche (d'huile) ? | Greenpeace France

Ukraine : Chaos a l'est - L'indigné

Fabrique des pauvres – L’indigné Révolté

 

Documentário "Le Monde selon Brasilia" - YouTube

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu