Avertir le modérateur

19/08/2013

Un mouvement de Paysan sans terre en France/ Europe?

 

 n

BZH - Marées vertes : Porzay's Requiem 2  : En France, la contribution des nitrates dans la pollution des eaux souterraines et superficielles ne cesse d'augmenter. Selon l'IFEN, depuis 1990, la qualité des cours d'eau s'est encore dégradée pour atteindre 20% d'état médiocre ou mauvaise. 66% des nitrates de nos eaux continentales proviennent de l'épandage massif d'engrais azotés et de lisiers par les agriculteurs. Dans le département des Côtes d'Armor, la situation devient dramatique sur le littoral avec la multiplication des algues vertes. Agriculture industrielle, le sacrifice de l'eau : Bretagne, le raz de marée  : , Agriculture industrielle, le sacrifice de l'eau : Eure et Loir, du poison  ,

 

Baie de DouarneneZ Environnement " - L'association a pour objet de défendre l'environnement de la baie de Douarnenez. et de lutter contre la prolifération des algues vertes

 

Extension du domaine des porcs (2) -  samedi, 17 août 2013

Eaux pollués, animaux-machines produisant une viande maltraitée dans des usines à barbaque... des paysans-prolos endettés qui s'épuisent de crise en crise, de prêts en remboursements, de surproduction en chute des cours. Leur modèle est pourri de la tête aux pieds, pourquoi en changer ?

annen-1.JPG

 

AFP,  le 14 août 2013 :


Agriculture: il sera bientôt plus facile d'ouvrir une porcherie

En juin, l'association Eau et Rivières de Bretagne (ERB) avait écrit au Premier ministre pour lui demander de ne pas assouplir cette règlementation. "Au moment où les plages de Bretagne sont à nouveau envahies par les marées vertes (...) les citoyens ne comprendraient pas que vous baissiez la garde et que vous affaiblissiez la protection de la qualité des eaux", avait expliqué l'association.

La Cour de justice européenne a de son côté constaté en juin le manquement de la France à ses obligations en matière de lutte contre la pollution aux nitrates, sans toutefois lui infliger de sanctions pécuniaires à ce stade. "

Le retour inexorable des marées vertes - Fouesnant, plage de Cap coz, 18 juin 2013

Ecarté en 2010 par l'assemblée nationale qui avait retoqué l'amendement LE FUR, le projet de relèvement du seuil d'autorisation des élevages industriels de porcs refait surface ! Il s'agirait de faire passer de 450 à 2000 places, rien que çà, le seuil à partir duquel, pour pouvoir étendre les porcheries, il est nécessaire d'avoir une autorisation administrative délivrée sur la base d'une étude d'impact sur l'environnement, après enquête publique, avis des différents services de l'Etat...

Le dossier est sur le bureau du Premier Ministre, qui doit dans les jours prochains décider des mesures de "simplification administrative". En plein retour des marées vertes sur les plages bretonnes, comme en témoigne la photo ci-dessus prise le 18 juin à Fouesnant (Finistère), une telle mesure serait totalement incomprise des citoyens ! Quelques jours après la condamnation de la France par la Cour de Justice Européenne pour les carences de sa politique de lutte contre les nitrates, affaiblir les dispositifs réglementaires permettant de réguler la pression des élevages industriels, ce serait pour l'Etat se tirer une balle dans le pied.

Eau & Rivières de Bretagne a donc alerté Jean-Marc AYRAULT, Premier Ministre, par courrier du 18 juin. L'association lui demande, "entre la satisfaction d'une revendication démagogique d'une minorité d'éleveurs industriels, et le maintien de textes protecteurs de l'environnement et de la santé publique, de trancher en faveur de l'intérêt général".

L'association a rappelé au Premier Ministre, qu'en 2010, le Président du Conseil Régional de Bretagne Jean-Yves LE DRIAN, qualifiait le projet de "démagogique et dangereux", et que Marylise LEBRANCHU, alors Députée du Finistère, écrivait que ce projet "serait un recul considérable en matière d'environnement".

C'est exactement ce que continuent de penser Eau & Rivières de Bretagne et de très nombreux citoyens.


> Lire la lettre au Premier Ministre

> Lire le communiqué de presse du Président du Conseil Régional de Bretagne

> Lire la lettre de Marylise Lebranchu

 

Je transmets des liens et infos pour une convergence vers des alternatives crédibles ensemble. Personnellement je ai le sentiment que NDDL est une expérience intéressante de convergences des luttes vers des laternatives crédibles comme fut " Tous aux Larzac ou encore No TAV en Italie .
Mais ce n'est qu'une impression et je me goure peut-être complètement.
Donc voici les dernières news là-dessus


Image

 

À Notre-Dame-des-Landes comme ailleurs, défendons nos rêves et cultivons nos révoltes ! -  jeudi 8 août 2013

Le forum « On ne lâche rien ! Ni ici ni ailleurs ! », organisé les 3 et 4 août 2013, a commencé avec des prises de parole des organisateurs, de l'ADECA, d'occupants de la ZAD, de COPAIN, de « Sème ta ZAD ».


Ici sur la ZAD, nous sommes un certain nombre à avoir choisi d'occuper terrains et maisons menacés par le projet d'aéroport depuis 2007 suite à l'appel d'un groupe d'habitants. Nous avons choisi d'être présents pour tenter d'entraver chaque étape du projet : travaux préliminaires, consultation publique, procédures d'expropriation et d'expulsion. Mais aussi d'y tisser des liens avec les habitants du coin, d'y expérimenter des formes de vie et de solidarité en rupture avec celles que le capitalisme nous impose.

 

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes de vroum le Lun 1 Avr 2013 08:45

 

Invin$$ibles?! Zadistes the question ! ( Le syndrome de Peter Pan ) Le syndrome de Peter Pan, première partie de Invin$$ibles?! Zadistes the question, est un recueil de témoignages et de séquences enregistrées entre novembre 2012 et mars 2013. Le film évoque principalement l'occupation militaire de la zone, et les conséquences de cette présence...

 

 Concerts militants sur la ZAD de Notre Dame des Landes

KE ONDA A LA CHAINE HUMAINE DE NOTRE-DAME-DES-LANDES  :  infos KE ONDA : www.keonda.fr

Un mouvement de Paysan sans terre est sur le point de se lever en Bretagne et partout en France (et en Europe...).

Depuis des années, de nombreuses structures ont porté ce message partout dans le pays et à travers le monde.

Aujourd'hui, nous pensons qu'il est urgent de se rassembler en collectif pour partager nos expériences.

L'appel est lancé à toutes les structures qui militent déjà contre l'accaparement des terres et pour le développement des installations dans un contexte social, humaniste et environnementale. Certaines d'entre elles se prononcerons prochainement sur le soutien à ce nouveau Collectif des Paysans sans terre en France.

Un blog est en cour de création: http://paysansansterre.noblogs.org

L'idée est de proposer un espace d'échange d'expérience (soutien technique et moral, échanges, organisation d'actions etc) entre porteurs de projet.

Ensemble on est plus fort et on organise mieux son soutien !

Avant une action forte et médiatique que nous envisageons pour septembre (plus d'infos début septembre sur le blog http://paysansansterre.noblogs.org), nous sollicitons pour ce blog, la participation des porteurs de projets qui sont en lutte pour l'installation.
Toutes les expériences sont utile ! En quelques lignes chacun des projets seront résumés pour connaître nos besoins et mesurer notre force d'action !


Merci de diffuser et de prendre contact avec ce collectif naissant au moyen de ce mail:
*paysansansterre@riseup.net*


Ne Lâchons rien et avançons ensemble !

*le collectif PAYSAN SANS TERRE : *paysansansterre@riseup.net; *www.paysansansterre.noblogs.org*

 
Flyer en français ici:
http://reclaimthefields.org/sites/default/files/Flyer%20F...

http://reclaimthefields.org/fr/camp2013
Camp 2013

**Reclaim The Fields et AusgeC02hlt t'invitent à un camp d'action dans le Rheinland,  près de Cologne (Allemagne), du 23 août au 6 septembre 2013. Au cours de ces journées d'action collective nous nous opposerons aux mines à ciel ouvert du Rheinland. Un programme combinant ateliers théoriques et
pratiques, discussions, et bien d'autres choses, aura lieu en parallèle.

Nous voulons faciliter l'échange de savoir subversif et l'action, en nous appuyant sur les luttes dans le Rheinland. Nous proposons 14 jours de mise en réseau, d'apprentissage collectif et de discussion, mais aussi d'activités visant à l'échange de savoirs et de compétences pratiques, ainsi qu'à participer à la résistance dans le Rheinland.

Trois jours seront réservés à l'action, et il y aura également un max d'espace pour mettre en place des ateliers, apprendre à se connaître et créer des liens.

Le Camp est un processus participatif qui implique *ta contribution ! *Nous comptons sur tes idées, connaissances, savoir-faire et envies pour créer un programme ensemble.

Nous espérons voir apparaître des idées originales sur des sujets tels que les formes de vie collectives et solidaires, le travail au-delà du capitalisme, les structures d'exploitation, ou tout autre thème qui
participe au renforcement de notre organisation de résitance quotidienne dans ses multiples aspects.

*Contacte-nous sur program@)reclaimthefields.org *


*Quelques thèmes qui peuvent t'inspirer pour proposer un atelier :*

 accès à la terre // liens entre luttes rurales et urbaines // ressources rurales pour les villes - CSA (Community Supported Agriculture, Agriculture non commerciale) // permaculture // propriété privée - prairies communales // L'Histoire de l'Agriculture et le Capitalisme (Révolution Verte) // libérer la terre à travers l'achat (différentes façons d'accéder à la terre : occupation, achat, etc.) // comment organiser des résistances ou comment résister/partager et apprendre plusieurs manières de résistance ? // énergie // botanique/savoir-faire autour des plantes et fleurs

*Ausgeco2hlt c'est quoi?*

Notre campagne se définit comme une plateforme de mise en réseau, d'auto-éducation et de prise d'action collective, réunissant groupes et individu.e.s d'horizons variés. Notre but est d'organiser un large mouvement de contestation contre RWE [1] et pour la fermeture immédiate des mines de charbon à ciel ouvert sur les terres du Rheinland.
 
Nous considérons que la lutte contre le charbon brun [2] fait partie intégrante du mouvement contre l'énergie basée sur le charbon, l'exploitation du gaz de schiste, le stockage du dioxyde de carbone, etc. et est solidaire des luttes contre les énergies du capitalisme fossile-nucléaire.Nous avons la conviction qu'une vraie transformation énergétique passe par la remise en question des structures de pouvoir et de monopole, et le changement radical des règles du jeu de l'économie, basées sur la libre concurence, la croyance en une croissance illimitée et la consommation vorace des ressources
 
.Par conséquent nous soutenons les initiatives d'auto-détermination du mode de vie, alternatives à la consommation excessive. Nous exigeons par ailleurs la collectivisation des entreprises liées à l'énergie et un approvisionnement en énergies renouvelables décentralisé.

*Et Reclaim The Fields?*

Reclaim The Fields est une constellation à échelle européenne de paysan.ne.s, de fermiers sans terre ou en devenir, ainsi que de personnes qui reprennent le contrôle de la production alimentaire.Nous soutenons et encourageons des personnes qui veulent repartir vivre à la campagne et vivre sur leurs terres. Nous promouvons la souveraineté alimentaire (telle que définie dans les déclarations de Nyéléni) et l'agriculture paysanne, ainsi que les modes de vie alternatifs.Nous sommes déterminé.e.s à créer des alternatives au capitalisme grâce à une production et des initiatives coopératives, collectives, autonomes, orientées vers les besoins fondamentaux, et à petite échelle. Nous mettons la théorie en pratique et relions l'action concrète locale avec les luttes politiques globales.

*Semences* (...)


*Bienvenue aux enfants!* ( ...)

*Pas de place pour le racisme ou le sexisme - Ni sur le Camp ni ailleurs*


*Coût du camp*

Même si on essaye d'arranger un camp aussi peu coûteux que possible, on est dépendant de ta contribution solidaire pour le rendre possible.
 
N'hésite pas à nous contacter si tu tiens à venir mais que le coût du voyage est trop élevé pour toi. Nous essayons de faire en sorte que tout le monde puisse venir et partager collectivement les coûts de transport, mais on ne peux rien garantir.

*Visa*

Si tu as besoin d'un visa pour venir au camp et que tu veux de l'aide pour l'obtenir, contacte-nous sur www.camp2013(@reclaimthefields.org   

*Information et contact* etc. disponibles sur www.reclaimthfields.org/camp2013

Pour ateliers:  program@reclaimthefields.org    

Pour plus d'informations sur RTF et Ausgeco2hlt, rends-toi sur
reclaimthefields.org and ausgeco2hlt.de



*Pour t'inscrire au camp : reclaimthefields.org/registration*

*La Résistance est Fertile!*

*L'équipe d'organisation du camp*

Le Comité Notre Dame des Landes Sud Vendée est un collectif d' individuEs.
Des personnes, sans-étiquette, ou de différentes associations, syndicats, partis, organisations etc... , y participent pour:

   1. Informer sur la lutte et fédérer les opposantEs de notre région
   2. Agir pour relayer les actions et campagnes des différentes
   composantes de la résistance
   3. Soutenir matériellement et humainement les personnes en lutte sur
   place par l' organisation de collectes et de déplacements

PDF]Les menaces - Inra 

Un mouvement de Paysan sans terre est sur le point de se lever en Bretagne - L'indigné Révolté

L’assemblée générale de Vinci tourne au cauchemar pour le PDG - Antalya

07/01/2013

Festi-ZAD

Festi-ZAD, autant que tout se passe bien !

Keny Arkana - La Rage (with English Subtitles) ,

Un texte sur le festizad, à lire et à diffuser, vu le 03/01/13 ici :

http://gaspardverdure.wordpress.com/2012/12/31/festi-zad-...

Festi-ZAD, autant que tout se passe bien !

Qu’on le veuille ou non, le festi-ZAD va bien avoir lieu du vendredi 4 au dimanche 6 janvier 2013 sur le site de la ZAD (Zone A Défendre du projet de futur aéroport sur la commune de Notre-Dame-Des-Landes (44)). Annoncé depuis quelques semaines, la machine est lancée et ne peut pas faire marche arrière, beaucoup de monde a prévu de se rendre sur le site ce week-end. Malgré tout, cet événement suscite quelques polémiques plus ou moins compréhensibles. Ne tombons pas dans le clivage pour ou contre le festi-ZAD, on a bien assez à faire avec la lutte contre l’aéroport et son monde, le festi-ZAD va avoir lieu, ne perdons pas d’énergie à s’y résoudre, mobilisons nous afin qu’il se passe au mieux. Il peut, il doit être une réussite, son impact doit redoubler encore la formidable mobilisation qu’a entrainé la manifestation du 17 novembre qui a rassemblé 40 000 personnes sans encombre !

Est-ce un festival ou une manifestation festive (manifestive), une free-party ou un piquet de guerre en musique ? Un peu tout ça à la fois et son contraire, peu importe le terme exact, ce festi-ZAD va rassembler énormément de monde différents, et pour que tout se passe bien, il va falloir que tout le monde y mette de la bonne volonté. Je peux lire et entendre beaucoup de monde qui reprochent à d’autres de demander quel jour et quelle heure passe tel ou tel artiste, comme dans un festival ou le public est souvent passif. Ce genre de questions reçoit souvent des réponses assez virulentes du style : « on s’en fout, tu viens pas ici pour la musique, ici c’est la guerre, ici on en chie, c’est pas Disneyland, tu vas te faire matraquer la tronche alors à quelle heure passe ton idole en s’en balance ! ». Je ne sais pas exactement qui répond de la sorte, mais ce genre de réponse plus ou moins nuancée est courante, est-ce un guerrier professionnel qui a creusé toutes les tranchées sur place ou un geek derrière son écran qui a lu moult articles ressassant la violence sur place ?

Quoiqu’il en soit, il faut éviter la grosse parano et le clivage entre les différentes personnes qui viennent et viendront sur place, et ce quelque soit leur motivation ! Se faire faire la morale agressivement crée et créera toujours l’effet inverse recherché. La situation et les conditions sur la ZAD sont certes difficiles, il faut que les gens qui viennent ici le sachent, pas question de leur faire miroiter un festival avec stands galette-saucisses, paella et campings avec douches chaudes, mais ne les faisons pas fuir en les traitants de cons ou de consommateurs-soumis qui ne savent même pas pourquoi ils viennent ! Expliquons-leur tranquillement, même si c’est lourd, mais ravalons notre fierté pour ne pas desservir la cause.

Tout-le-monde n’est pas obligé d’être calé à 100% sur l’opposition du projet d’aéroport pour gagner son passe-droit de venir au festi-ZAD, sinon beaucoup d’occupants de la ZAD pourraient également la quitter dés aujourd’hui. Chacun a ses raisons de venir sur place, la fête en est une bonne à l’instar de la lutte, sachant que l’un peut mener à l’autre et réciproquement. Si on veut que les personnes qui ne savent pas trop pourquoi elles viennent au festi-ZAD repartent avec de la conviction et de la motivation intelligente pour la lutte, il faut savoir les accueillir avec sourire et chaleur, même s’il fait froid. Le froid et la boue sont plus faciles à supporter si le coeur est léger. Si certaines personnes sur place sont fatiguées et du coup sur les nerfs et agressives, il serait peut-être bon pour elles d’aller se reposer quelques-jours pour revenir ressourcées, il y a beaucoup de monde sur place et un tel roulement de personnes pour qu’un zadiste-fatigué-blasé qui part quelques temps ne soit pas un cruel manque pour l’ensemble.

 Chacun est indispensable à partir du moment où il n’est pas un boulet pour le reste. Profitons de ce festi-ZAD pour motiver encore plus de personnes à vouloir s’impliquer dans l’occupation de la ZAD par la suite, cela permettra plus de fraicheur à la lutte, plus de roulement, cela permettra également de redresser quelques signes de fatigues visibles sur certains endroits de la ZAD, ne crachons pas sur de futures éventuelles bonnes volontés sous prétextes qu’elles ne sont jamais venues ou qu’elles ne sont pas assez impliquées ou je ne sais quoi. Ne perdons pas de nos esprits l’élan de solidarité et de motivation qu’a suscité la manifestation du 17 novembre, 40 000 personnes heureuses de patauger dans la gadoue en construisant des cabanes sur une journée, bien sûr tout-le-monde ne pouvait pas rester, heureusement j’ai envie de dire ! Et puis chacun s’implique comme il peut, et quand il peut, cette lutte contre l’aéroport est un sujet complexe qui nécessite du temps et de l’analyse, personnellement je ne maitrise pas tous les paramètres du sujet pour m’en exprimer publiquement, mais je suis convaincu de son inutilité et de l’absurdité que cela représente. Par ailleurs je ne pense pas que le festi-ZAD parte en guérilla comme certains le craignent (ou l’espèrent ?), comme pour le 17 novembre, la présence policière risque de se faire très discrète, si ça part en cacahuète, ça sera plutôt plus tard, mais pas en présence de 80 000 personnes, ne doutez pas de la stratégie médiatique des gouvernants, il ne s’attaqueront pas à un rassemblement festif et citoyen, bien que celui-ci soit illégal, ils sont peut-être vicelards, mais pas fous !

Pour finir, sur place s’applique l’autogestion, je ne vais pas partir sur un pamphlet sur le sujet, mais ce principe étant quand-même bien à l’encontre du fonctionnement de la société en général, les gens qui débarquent sur la ZAD ne sont pas forcément tous des gens responsables d’eux-même et préparés à ce fonctionnement. Il serait bon d’assumer l’idée que des personnes présentes là-bas depuis des mois connaissent mieux certains principes de base, quand des nouveaux arrivants arrivent, un accueil en douceur avec quelques explications est toujours plus agréable qu’un « gère toi toi-même ! ». Auto-éduquons nous, l’autogestion, ou plutôt ici la cogestion n’est innée chez personne, beaucoup de gens n’osent rien demander par crainte de se faire faire la morale ou envoyer péter par d’autres, c’est dommage. Restons dignes et positifs, l’avenir nous appartiens…

La lutte s’avère encore longue, donc on ne baisse pas les bras et parions sur la réussite du festi-ZAD et des futures initiatives qui vont mûrir de ce mouvement !

A bon entendeur, soyez beaux/belles et fiers/fières de ce que vous fêtes…

Gaspard

festi-ZAD

source : blog cogitationbipedique,l'indigné :,

NDDL : le droit de l'environnement mis à mal - l'indigné révolté,

PREMIÈRE VICTOIRE À NOTRE DAME DES LANDES ? - l'indigné

  compte-rendu des rencontres inter-comités des 15-16 décembre 2012

le blog de l'Indigné, du chiapas soutien à nddl , Ayraultport : arguments bidons , Festi-ZAD - citoyenactif, Notre-Dame-des-Landes, une résistance qui ne se laissera pas dicter sa conduite ! - Altermonde, compte-rendu de l'ag du mardi 15 janvier au Transfo , La terre on s’la partage, mais quoi faire ?- Alterfinance, rubrique ressource/tract :  , témoignage d'un militant NDD - Saltabank, mercredi 12 décembre 2012 : NDD et Souriez vous êtes filmé-e-s - Antalya

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu