Avertir le modérateur

08/09/2009

L’huile de coude, une énergie durable.

Pour alimenter les appareils numériques qui nous entourent, le recours à l’électricité produite par la force de humaine pourrait bientôt se développer.

 

notre corps nouvelle énergie.jpgComment développer révolution numérique et parcimonie énergétique ? En faisant fonctionner la bonne vieille huile de coude, autrement dit la force humaine !

« La dynamo du vélo constitue l’un des exemples les plus connus de la transformation en électricité de l’énergie mécanique humaine », explique la chercheuse au CNRS, Guylaine Poulin. Ex la discothèque : danser et produire de l’énergie  ou le tourniquet producteur d’énergie. « L’homme, nouvelle source d‘énergie propre ? » (Source Euronews). Ce sont des idées simples. Gadget ou pas, mais la tendance est là.

 

Ces dernières années, les produits utilisant ces convertisseurs dits « Electromagnétiques », car utilisant un aimant » se sont multipliés : les randonneurs peuvent s’équiper de lampe de poche ou de poste radio alimenté grâce a une manivelle. Si la technologie est approuvée, ces convertisseurs ont cependant une taille minimale de quelques centimètres cube. Pour que les fantassins du futur se transforme en véritable centrale d’information autonome ou que le civil s’équipe de capteurs ou protèges rechargeables à l’envie, encore faut il imaginer des systèmes plus miniaturisés. A tours, Guylaine Poulin place beaucoup d’espoirs dans les matériaux piézoéloectrique (micro-generateurs thermomecaniques)

. Les céramiques leur offrent une caractéristique précieuse : il se chargent électriquement lorsqu’il se déforment. Il suffit par exemple d’appliquer la pression d’un doigt sur l’interrupteur équipé du matériau pour envoyer à une ampoule une commande d’allumage.

 

Si quelques applications sont déjà commercialisées en France par les Start up comme Arveni  (conçoit, produit et vend des microgenerateurs) en autres, cette technologie reste surtout confinée aux laboratoires. Car ces matériaux affichent une durée de vie limitée.

A terme, on peut cependant envisager de récupérer l’énergie des pas, en équipant de semelles les matériaux «  piezo », ou des bras, en cachant des pliures du coude des vêtements. La technologie est applicable a d’autre contexte : par exemple récupérer et transformer les vibrations des véhicules.

 

Mais certains scientifiques vont même plus loin en explorant l’idée de fabriquer de l’énergie, directement du corps humain sans avoir besoins de « convertisseurs » (L’homme, source d’énergie renouvelable ( source  la croix.com)  Les idées débattues sont : «   Le mouvement et la chaleur seront peut-être récupérés dans le corps humain pour produire de l’électricité », « Pourquoi ne pas récupérer la chaleur de foules humaines ? » « Le corps dégage de la chaleur en continu, environ 100 watts" »

 

En savoir plus

Exploiter "l'huile de coude" des genoux ! ( source techno sience)  et  

Notre corps, nouvelle énergie durable ( source figaro madame)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu